Du beau, du bon et du local dans ton assiette

Par Daphné Archambault

J’ai la région des Cantons-de-l’Est tatouée sur le cœur. Je l’aime d’amour et ce n’est pas pour rien : on y trouve toujours notre compte, qu’on soit fervent du plein air, accro du magasinage (parce que oui, on a des petites boutiques sua coche), qu’on raffole des découvertes en tout genre ou qu’on soit un passionné de bouffe.

Depuis quelques années déjà, je suis une amatrice d’aliments locaux puisque l’Estrie regorge de produits d’exception aux saveurs délicieuses et à la qualité remarquable. Il est possible d’y retrouver des fruits, des légumes, des fromages, des charcuteries, du poisson, du pain, des fines herbes et bien plus encore.

Un intérêt grandissant

Dans les dernières années, on a pu constater une vague d’intérêt pour la consommation locale. Émylou Legault, propriétaire du Potager Émylou dans le Canton-de-Hatley, en est témoin : « C’est certain que la popularité des produits du terroir est présente! La population demeure sensible à ce mouvement et souhaite encourager les producteurs locaux », affirme-t-elle. Et ce n’est pas sans raison : une multitude de bénéfices découlent d’une alimentation privilégiant les aliments locaux.

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que l’achat local a un impact positif sur l’environnement puisqu’il permet de réduire la distance parcourue par les aliments, et par le fait même les émissions de gaz à effet de serre. De plus, c’est un soutien à l’économie de la région et aux divers producteurs. En effet, si chaque famille québécoise remplaçait 20 $ par semaine d’achat de biens provenant de l’extérieur par la même valeur en produits québécois, plus de 100 000 emplois seraient générés en une année. Les aliments sont aussi d’une qualité supérieure et ont bien meilleur goût. En veux-tu de l’authenticité, de la fraîcheur, des papilles gustatives comblées? En v’là! Finalement, lorsqu’ils sont cueillis à maturité, les fruits et légumes ont le temps d’atteindre leur plein potentiel vitaminique et possèdent ainsi une plus grande valeur nutritive.

Trouver les points de vente

On a bien beau savoir pourquoi il est si important de consommer local, mais savoir où trouver ces produits est une autre chose. Différents choix s’offrent à vous : les épiceries en général, les marchés publics, les marchés de solidarité, les espaces boutiques et les chefs créateurs eux-mêmes les mettent à votre disposition. De plus, de nombreux restaurants et cafés basent leur menu sur des aliments du terroir : le Café Aragon, le Café Pierre Jean Jase, La Shop, La Boulangerie la Mie bretonne et bien plus encore.

Pour plus d’information, le site des Créateurs de saveurs est un excellent point de départ pour ceux et celles qui souhaitent s’engager davantage et adhérer à l’achat de produits locaux.

Bref, l’achat local c’est simple, profitable et intelligent : il ne reste plus qu’à se donner la peine de le faire!


Partager cette publication