Du sport et du popcorn, ou top 5 des films les plus motivants

Par Roxanne Blais

Le tout pour le tout (Bring It On) ***

Voici le film de fifilles par excellence! Du bitchage, des pirouettes, des beaux gars, et bien sûr, de la compétition qui vous donnera envie de sortir vos pompons de la garde-robe! Vous voudrez faire partie de cette équipe et être celle au sommet de la pyramide humaine qui fait un triple saut, c'est garanti. Vous vous surprendrez même à tenter ces culbutes dans votre salon devant votre téléviseur en accusant votre mère de ne pas avoir vu en vous le potentiel d'une grande meneuse de claque. Le tout pour le tout cache, derrière son épaisse couche de maquillage et de brillants, des jeunes qui travaillent en équipe pour réaliser leur rêve... mais aussi (un peu) pour écraser leurs rivaux!

L'éveil d'un champion (The Blind Side) *****
Pour plusieurs, « Sandra Bullock » et « sport » sont des noms qui ne vont pas ensemble, mais pourtant... À la voir motiver l'équipe de football dans ce film, elle pourrait être une excellente entraîneuse. Pour revenir aux choses sérieuses, ce film, inspiré d'une histoire vraie, présente un jeune Noir américain, Michael Oher, alias Big Mike, pratiquement illettré et sans famille. La famille de Leigh Anne Tuohy (Sandra Bullock), qui ne connaissait que son coin de ville aisé du Tennessee, va vite découvrir le potentiel que les gens dans le besoin comme Michael cachent en eux. En effet, ce dernier se sortira de sa situation difficile grâce à l'amour de sa nouvelle famille adoptive, mais aussi grâce à la confiance que lui procure le football. Une belle preuve que le football n'est pas seulement pour les beaux gars populaires des comédies légères que les adolescentes dévorent!

Rocky ****

Rocky Balboa, c'est bien plus qu'une idée de costume d'Halloween pour avoir l'air d'un dur à cuire, c'est un exemple de courage et de persévérance qui ne se démodera jamais! Ça se passe en 1975 à Philadelphie. Notre héros travaille pour un usurier et ne dispute des combats qu'une fois de temps en temps sous le nom de l'Étalon italien. Par un coup de chance (ou de malchance, à vous de voir), Rocky se retrouve sur le ring contre le champion invaincu Apollo Creed. Même si Rocky s'est entraîné sans relâche en allant même jusqu’à frapper des carcasses dans un entrepôt de viande, il sait qu'il ne sera pas prêt pour vaincre Creed. Plutôt que de laisser tomber, celui-ci se donne un autre défi : tenir 15 rounds contre ce champion en titre (du jamais vu!). Avec cette réussite, Rocky démontre que la victoire n'est pas seulement un trophée et le titre qui vient avec, mais un accomplissement personnel dont nous sommes fiers.

Rush ****

Un film de moteurs et de vitesse qui fera augmenter le degré de testostérone chez les hommes. Petite astuce pour inciter votre blonde à l'écouter avec vous : Chris Hemsworth, alias Thor, joue un des deux rôles principaux! C'est bien plus qu'un simple film de chars; ça raconte à quel point une passion pour un sport peut être destructrice et réparatrice. Ici, on voit la rivalité bien réelle entre James Hunt (Chris Hemsworth) et Niki Lauda (Daniel Brühl), deux grands pilotes automobiles. Le premier est un grand fêtard et un trompe-la-mort, tandis que le deuxième est très professionnel et évalue les risques potentiels. Malheureusement, c'est le plus sage des deux qui fera face aux dangers destructeurs des pistes de course lors du Grand Prix d'Allemagne. Heureusement, c'est la puissance de sa passion pour la course qui le mènera au bout de ses rêves. Ses cicatrices ne sont pour lui qu'une raison de plus pour poursuivre sa passion.

Chacun son combat (Never back down) ***

Il faut l'avouer, parfois l'orgueil peut nous pousser à accomplir de grandes choses. Tel est le cas de Jake, un ancien footballeur violent et impulsif qui fait son arrivée à Orlando. Celui-ci fait la une des sites Internet avec une vidéo qui le montre lors de son dernier combat. Il va vite rencontrer la brute du coin, Ryan McCarthy, un champion de combats illégaux qui lui proposera évidemment un affrontement. Jake perd cette première rencontre (sinon il n’y aurait pas de film, non?), mais ne baisse pas les bras et apprend à se battre aux côtés d'un mystérieux entraîneur, Jean Roqua. Le deuxième combat entre les deux garçons ne sera pas seulement alimenté par l'orgueil, mais bien par le cœur d'une fille... qui l'aurait deviné? Finalement, comme le dit si bien le titre, chacun peut gagner s'il se bat pour lui et non pour les autres.

Partager cette publication