Effectuer la mise au point de son vélo avant la belle saison

Le mois de mai arrive bientôt et il signale l’ouverture officielle des pistes cyclables. Pour plusieurs, c’est également le temps de ressortir sa vieille bécane du cabanon. Cependant, après un hiver au repos, cette dernière risque d’avoir besoin d’un peu d’amour. Il importe donc de vérifier que son vélo soit sécuritaire et en bon état. Voici quelques conseils pour s’assurer que tout se passera bien, une fois sur les pistes. 

Par Martine Dallaire

Faire un premier examen visuel 

Plusieurs cyclistes ont ce bon vieux réflexe de vérifier que la chaîne de leur vélo est bien graissée et que la pression des pneus est bonne. Ces vérifications ne requièrent qu’un examen visuel, sans aucun outillage. Toutefois, pour le reste de la mise au point, quelques tournevis et des clés hexagonales s’avèrent nécessaires.

Une question de sécurité et de confort

Il est également important de vérifier l’usure et la position des patins de freins avant de rouler, c’est une question de sécurité. Ces derniers doivent entrer en contact avec la jante et la roue doit s’arrêter. Aussi, la vérification de la position du cycliste sur son vélo peut révéler que quelques ajustements mineurs doivent être faits. Cette intervention rend l’utilisation du vélo plus confortable. 

Quand faire appel à un expert ?

Certains problèmes mécaniques pourraient nécessiter le recours à un technicien spécialisé en réparation de vélos. C’est le cas des réparations du pédalier, des roues ou du roulement à billes, puisqu’il faut posséder une certaine expertise en mécanique de bicyclette. La Déraille, un organisme situé sur le campus principal, peut vous aider à faire la mise au point de votre bécane.

Les pièces fragilisées par la rouille et l’usure

Après plusieurs mois de remisage, l’usure ou la rouille peuvent fragiliser certaines pièces mobiles. Par exemple, les câbles de vitesses ou les freins pourraient devoir être changés, surtout si le vélo a passé l’hiver dehors. La chaîne, quant à elle, peut perdre sa capacité d’étirement après un certain degré d’utilisation. 

Huiler sa chaîne soi-même 

Il existe deux types d’huiles à chaîne pour les vélos : une pour les conditions sèches et une pour les conditions humides, plus visqueuse. Il ne faut pas huiler une chaîne avec du WD-40, ce produit est trop léger et ne tient pas très longtemps.

Entreposer son vélo

Il est préférable de rentrer son vélo à l’intérieur pour l’hiver. Si ce n’est pas possible, l’abriter sous une bâche peut le protéger de la neige, mais il ne faut pas oublier de déneiger la bâche, car cela ajoute du poids sur le vélo. L’été, c’est plus facile, car on peut laisser son vélo dehors, mais il ne faut pas oublier que cela peut causer de la rouille, surtout sur la chaîne. Bien que cette rouille ne devrait pas, en pratique, empêcher une bicyclette de rouler, il faut toutefois bien graisser les pièces nécessitant un tel traitement. 

Ces quelques conseils de base devraient vous permettre de rouler en toute sécurité et en toute quiétude à bon prix.

Partager cette publication

Laisser une réponse