Élections fédérales 2019 : bien s’informer avant de voter

Par Katrine Joncas

À l’approche des élections fédérales qui se dérouleront le 21 octobre prochain partout à travers le pays, rappelons l’importance d’exercer son droit de vote. Ce geste de bon citoyen sert non seulement à souligner le travail de nos ancêtres qui se sont battus pour nous l’accorder, mais également à se prononcer sur l’avenir. Pour ceux et celles qui se verraient embêtés par ce devoir de citoyen, voici quelques astuces pour vous aider à prendre une décision éclairée le 21 octobre prochain.

Prendre le temps d’aller voter est un devoir de citoyen, évidemment. Mais prendre le temps de s’informer au sujet de la politique, afin d’effectuer un choix éclairé, s’avère être tout aussi important. Aujourd’hui, de multiples plateformes et tribunes peuvent aider les citoyens à se décider. Comme certaines de ces ressources informatives en politique peuvent comporter leurs lots d’influences dues à certaines informations abondamment médiatisées, il peut sembler difficile de prendre une décision qui découle de réflexions basées sur des faits. Ainsi, ces quelques trucs et ressources pourraient certainement permettre aux citoyens encore indécis de clarifier leur choix.

Connaitre les engagements des partis : une première étape importante

Dans le but d’éviter d’être informés principalement par ce qui est médiatisé au sujet des partis ou ce qui est dit par notre entourage, lire les différents engagements de chacun des partis peut être une excellente entrée en matière. Pour ce faire, rendez-vous directement sur le site web des différents partis afin de vous renseigner au sujet des différents dossiers. De plus, assurez-vous de connaitre le nom du chef des principaux partis afin d’être en mesure de différencier les partis plus facilement. Finalement, Radio-Canada a publié le 18 septembre dernier un lien sur lequel il est possible de naviguer facilement d’un parti à l’autre et de comparer les engagements proposés par ceux-ci, selon douze thèmes, dont les changements climatiques, l’immigration et la santé. Vous pouvez donc demeurer à l’affût des engagements des principaux partis, et ce, sans devoir nécessairement naviguer d’un site à l’autre. Pour y accéder, c’est par ici.

L’histoire des partis

L’historique des principaux partis peut également en dire beaucoup sur les différentes aspirations de ceux-ci. Même si plusieurs partis tendent à nécessairement se réorienter et à redéfinir leurs priorités alors qu’ils évoluent, s’informer au sujet d’où ils viennent et des raisons pourquoi ils ont été créés peut en dire beaucoup sur leurs engagements actuels et leur façon de voir la réalité. Notamment, une vidéo publiée par RAD, le laboratoire journalistique de Radio-Canada, permet d’effectuer un retour en arrière concernant la création des principaux partis et les différents chefs qui y sont passés, permettant ainsi de mieux comprendre d’où vient chacun d’entre eux. Pour le visionner, c’est par ici.

En parlant de Rad, cette plateforme est excellente si vous vous y connaissez moins en politique canadienne et que vous aimeriez effectuer un tour d’horizon pour mieux comprendre les enjeux, les partis, mais aussi le fonctionnement de la politique du pays. Dans la section des élections fédérales, vous retrouverez une foule de contenus ludiques et faciles à comprendre pour agrémenter vos connaissances en la matière.

Les débats présentés à la télévision

Plusieurs débats sont présentés à la télévision et dans lesquels on peut voir les chefs des principaux partis débattre concernant différents enjeux, et selon différentes questions posées par le journaliste ou le chef d’antenne désigné. Notamment, un premier débat en français a eu lieu le 1er octobre sur les ondes de TVA, et un deuxième et dernier débat en français a eu lieu le 10 octobre, cette fois-ci sur les ondes de Radio-Canada. Dans le premier débat, on retrouvait les chefs du Pari libéral, du Parti Conservateur, du Bloc Québecois et du Nouveau parti démocratique. Dans celui présenté à Radio-Canada se sont ajouté les chefs du Parti vert et du Parti populaire.

Durant ces débats, il est possible de constater les différents aspects et traits de caractère des représentants. En effet, leur façon de se présenter à la télé et d’interagir avec les autres peut être un réel indicatif de leur personnalité. Bien qu’il soit facile de se pencher principalement sur ces aspects pour prendre une décision, il est plus sage de tenter de se poser les bonnes questions lorsque vient le temps de juger les partis : est-ce que je me base sur des faits, sur les propos avancés ? Est-ce que le contexte dans lequel le chef a répondu à telle ou telle autre question peut avoir un effet, négatif ou positif, sur la réponse ? Se présenter à la télévision comporte son lot de stress, surtout dans des situations comme celle-ci, où les chefs désirent une chose : remporter des voix. Ainsi, il est important de tenir compte du contexte lorsqu’on apporte un jugement sur la façon dont un chef est perçu dans les médias, et de tenter de bien interpréter les propos, sans trop avoir mauvaise foi. Il est donc bien important de remettre en cause et en contexte les propos rapportés par les médias, qui peuvent parfois être interprétés de façon différente, une fois détachés du contexte dans lequel ils ont été émis.

Si vous avez manqué les débats, soyez sans crainte ! Ils sont facilement retrouvables en ligne !

La boussole électorale

La boussole électorale de Radio-Canada est une autre façon d’éclairer sa décision en vue des élections du 21 octobre. L’utilisation de cet outil est très simple : vous répondrez à diverses questions concernant les enjeux majeurs discutés durant la campagne. Pour répondre, six choix vous sont toujours proposés, soit fortement en désaccord, plutôt en désaccord, neutre (ou ni plus ni moins, selon les questions), plutôt d’accord, fortement en accord et ne sais pas. Après avoir répondu à la totalité des questions, la plateforme vous indique à l’aide d’un pourcentage votre degré d’accord avec chacun des partis, ainsi que votre position dans le paysage politique, soit si vous vous situez plus à gauche ou à droite.

Bien que cet outil puisse s’avérer bien utile pour vous éclairer, il vaut toujours mieux de vous informer davantage, afin de réellement connaitre les partis et les intentions de chacun des chefs. Pour tenter la boussole électorale, c’est par ici.

Assurez-vous d’être inscrit sur la liste électorale

Maintenant que vous avez toutes les informations en main pour voter, assurez-vous d’être sur la liste électorale ! Pour ce faire, suivez les indications ici. De plus, vous trouverez à cette même adresse toutes les réponses aux questions relatives au vote.

Ça y est, il ne vous reste plus qu’à vous décider. Bonnes élections !

Partager cette publication

Laisser une réponse