Elliot Maginot – une performance énergique, invitante et intime

Par Éloïse Cabral

Samedi soir dernier, La Petite Boîte Noire accueillait Elliot Maginot et ses quatre musiciens. En première partie, une jeune femme toute petite mais toute puissante : San James.

San James

C’est sous un éclairage rouge et enveloppant que la première partie du spectacle a débuté. Dès les premières notes, la voix de San James a su captiver la salle. C’est accompagnée parfois de la guitariste/bassiste du groupe d’Elliot Maginot, ainsi que guidée par elle-même au clavier que San James nous a fait découvrir son univers mélancolique aux saveurs soul. Une instrumentation simple, mais efficace et de circonstance. Composant d’abord ses chansons au piano, San James nous a donc livré une performance digne d’une soirée autour du piano, à composer et pratiquer ses morceaux. Une performance intime et chaleureuse qui n’a laissé personne indifférent.

Pour ceux qui apprécient la voix et la musique de London Grammar et de Charlotte Cardin, San James est une jeune artiste québécoise à découvrir, sans aucun doute!

Elliot Maginot

Avec sa pop-rock entraînante et son énergie débordante, le groupe d’Elliot Maginot a entamé sa partie en grand. Immédiatement, l’audience s’est mise à danser et taper du pied au rythme de cette musique facile d’écoute au fini radiophonique. Explorant et intégrant des sons électroniques texturés et des rythmiques variées, Elliot Maginot et son groupe débordent du folk, du rock et de la pop en mélangeant les styles, le tout en anglais. Certaines influences se font entendre, mariant des sonorités à la Bon Iver, à la Half Moon Run ou à la Luke Sital-Singh.

À quelques reprises durant sa performance, le groupe s’est installé en demi-cercle autour d’un même micro pour interpréter leurs chansons en version semi a capella. Elliot Maginot, toujours à la guitare et à la voix et ses quatre musiciens, à la voix seulement, l’accompagnant donc avec des harmonies bien placées et bien balancées. Ce jeu de changement de formation et de position sur la scène a été rafraîchissant et surprenant. Franchement une bonne idée pour garder son public captivé. Cela créait une diversité d’énergie et d’intensité, autant qu’une opportunité pour eux de montrer leur talent musical. Le type de micro utilisé ne laisse en effet que très peu de marge de manœuvre, car pour capter tous les musiciens et les sons ambiants, ce dernier est intentionnellement très sensible. Pour obtenir un résultat d’aussi grande qualité sonore que ce qu’Elliot Maginot et son groupe nous ont permis d’entendre, il faut nécessairement être à l’aise et à l’écoute des autres musiciens, en plus de savoir bien garder l’équilibre vocal par rapport aux autres chanteurs.

En bref, les prestations de San James et d’Elliot Maginot ont été particulièrement agréables. Justesse d’expression, intensité et intimité, énergie et bonne humeur… Une soirée mémorable.

Mention spéciale aux deux artistes de cette soirée qui ont su rendre le public confortable avec leurs interventions souvent humoristiques entre leurs chansons. Livrer une bonne performance sur scène, c’est bien jouer de la musique, mais c’est également savoir communiquer avec son public. Chapeau donc à San James et Elliot Maginot : votre humour nous a charmé!

Pour ceux qui auraient manqué leur chance à Sherbrooke et aiment les road trips, Elliot Maginot et San James se produiront à Gatineau et Trois-Rivières au courant des deux prochains mois. Toutes les informations sont disponibles sur leurs pages Facebook et leurs sites web professionnels respectifs.


Crédit Photo @ Elliot Maginot

Partager cette publication

Laisser une réponse