En route pour Rio!

Crédit photo © Dossier Olympique

Par Marie-Élaine Lehoux

Saviez-vous que l’Université de Sherbrooke regorgeait d’athlètes? Six d’entre eux se sont classés pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2016, sans oublier les nombreux athlètes qui étaient à deux doigts de se qualifier. Voici ceux qui feront partie de l’équipe canadienne.

Josée Bélanger (soccer)

Originaire de Coaticook, c’est à cinq ans qu’elle commence à pratiquer le soccer. Josée a obtenu son diplôme en kinésiologie, mais cela ne l’a jamais empêchée de se vouer à son sport. Une blessure l’a obligée à cesser le soccer pendant quelques années. C’est en 2015 qu’elle reprend son entrainement et elle aidera l’équipe canadienne cet été.

Pascal Plamondon (haltérophilie)

À l’âge de 13 ans, Pascal débute dans l’haltérophilie. C’est aux jeux de Commonwealth qu’il crée sa marque. L’athlète bat aussi un record en vigueur depuis 1996, aux championnats canadiens de 2014, en levant 156 kg à l’arraché. Lors des Jeux panaméricains, l’athlète était aux anges d’apprendre qu’il ferait partie de l’équipe canadienne. Son but est de se classer dans les douze premiers aux Jeux de Rio.

Philippe Duchesneau (canoë-kayak vitesse)

Déjà à 14 ans, Philippe avait sa toute première victoire au niveau provincial. C’est en remportant deux médailles aux Jeux panaméricains de Guadalajara et en participant aux Championnats du monde que Philippe fait sa marque en canoë-kayak. Nous pouvons compter sur sa force et son endurance pour nous représenter fièrement aux Jeux de Rio.

Jeux paralympiques

Diane Roy (athlétisme)

Surnommée « Cheval de guerre », l’athlète en sera à ses sixièmes Jeux paralympiques. Avec plusieurs médailles et trois records en banque, elle représentera le Canada cet été. Tout en étant athlète à temps plein, Diane Roy étudie l’administration à l’Université de Sherbrooke. Souhaitons-lui autant de succès qu’elle en a connu auparavant.

Nicole Clermont (cyclisme)

Directrice d’une école primaire à Sherbrooke, Nicole consacre beaucoup de temps et d’importance au cyclisme. D’une passion qui lui vient de son père, c’est à l’âge de quatre ans qu’elle reçoit sa première bicyclette. Récipiendaire d’une médaille de bronze aux Jeux parapanaméricains et de plusieurs autres titres, Nicole nous fera l’honneur d’aller à Rio dans l’équipe canadienne.

Pierre-Olivier Boily (cyclisme)

Tout juste à ses 19 ans, Pierre-Olivier prend une décision importante dans sa vie sportive. Il décide de se jumeler à un athlète non-voyant, en tandem. Ce duo lui apportera beaucoup et fera de lui une meilleure personne. Tout en étant copropriétaire du Siboire à Sherbrooke, l’athlète s’entraine quinze heures par semaine.


 

Partager cette publication