« Engagez-vous! », qu’ils disaient.

nationkoodo_petitEntre les cours, les périodes d’étude, le travail et les petits loisirs qui aident à décompresser, le temps manque parfois pour les B.A. via le bénévolat! Et pourtant, pour plusieurs, ce n’est pas l’envie d’aider qui fait défaut. Bonne nouvelle : Nationkoodo vous offre la possibilité de poser un bon geste en aussi peu de temps que 15 minutes et cela, en ligne.

Amélie Morin-Bastien

Être microbénévole : faire une différence

Mis de l’avant par Sparked, Nationkoodo est une communauté de microbénévolat en ligne qui permet à tous, même aux plus occupés, de faire une différence auprès des organismes à but non lucratif. Ainsi, à n’importe quelle heure de la journée, un petit temps mort de 15 minutes à surfer aléatoirement sur le net devient un moment potentiel pour une bonne action! Selon vos compétences et vos intérêts, il devient facile d’être engagé à des causes qui vous tiennent à cœur.

Mode de fonctionnement

Deux types d’acteurs dans l’opération : les organismes et les microbénévoles. Les organismes demandent de l’aide ou des conseils en ligne sous forme de défis. Les microbénévoles, quant à eux, peuvent découvrir à chaque connexion de nouvelles causes auxquelles donner un coup de main lors d’un temps libre. Les microbénévoles, en s’inscrivant, choisissent en effet le type de cause qui les intéresse (animaux, environnement, droits de la personne, éducation, santé, politique, pauvreté, jeunesse, sciences, justice, alimentation, etc.) et indiquent les compétences qu’ils sont en mesure de partager avec la communauté (conception graphique, marketing et publicité, développement web, levées de fond, médias sociaux, rédaction, idées et remue-méninge, recherche, blogage, relations publiques, technologie mobile, etc.). Le point fort pour notre ère où tout va toujours très vite : « Les microbénévoles ont l'opportunité de contribuer lorsqu'ils le peuvent, sans horaire précis et sans aucun engagement. » explique l'organisme.

Caractéristiques du microbénévolat

L’avantage du microbénévolat, c’est qu’il est pratique : peu importe l’heure, l’endroit, votre niveau de formation, le temps que vous avez à allouer, vous pouvez contribuer. À midi ou à 3 h du matin, dans votre bureau ou sur votre chaise longue, tout est possible!

De plus, le microbénévolat s’effectue un petit peu à la fois : les défis sont simples et rapides à réaliser.

Aussi, comme une communauté de microbénévoles en entier s’implique auprès des différents organismes et s’unissent pour arriver à de meilleurs résultats, on parle d’externalisation ouverte.

Et finalement, une gestion en réseau existe au sein du microbénévolat. En effet, les organismes peuvent choisir la meilleure solution puisque les microbénévoles donnent également une cote sur les idées proposées.

Partager cette publication