Et la parole fut!

Par Audrey Bacon-Giffard

Je ne sais pas pour vous autres, mais moi, mes meilleurs souvenirs de quand j’étais ti-cul, c’est les longues soirées à se raconter des histoires autour du feu, les contes que mes parents me lisaient le soir avant d’aller dormir ou même la fois où, un après-midi, une de mes professeures au primaire (allô Chantal) avait décidé de nous lire des vieilles légendes au lieu de faire du français.

Avec le temps, on oublie ce genre d’histoires-là et on va au cinéma à la place, ou même au théâtre. Mais l’art du conte est bien vivant et c’est ce que la Maison des arts de la parole essaie de partager avec le plus de petites et de grandes oreilles.

La Maison des arts de la parole est un organisme à but non lucratif situé au centre-ville de Sherbrooke qui « se consacre à valoriser, promouvoir et diffuser les arts de la parole, retissant le fil d'une tradition orale millénaire pour en visiter les plus contemporaines expressions ».

C’est en 1993 qu’un festival ayant pour but de valoriser les différentes cultures voit pour la première fois le jour, avec la participation du Carrefour de solidarité international (CSI). Lorsqu’en 2001 le CSI décide de ne pas renouveler le festival, c’est Petronella Van Dijk, la vision artistique derrière le festival, qui décide d’en reprendre les rennes. C’est à ce moment que nait Productions Littorales, devenu la Maison des arts de la parole en 2012, afin de chapeauter cet événement.

Depuis ce temps, la Maison accueille mensuellement les spectacles de conteurs et de conteuses de partout pour le plaisir des Sherbrookois. L’organisme a également à cœur l’épanouissement de cet art et de ce fait organise des formations et des activités de réflexion sur celui-ci pour les gens du milieu.

En plus des spectacles qu’elle organise en son sein, elle tient aussi deux festivals annuels, au printemps et à l’automne. Le premier, le Festival du texte court de Sherbrooke, « cherche à ramener la parole (poétique, performée, contée) au cœur de l’espace public et dans le quotidien des gens ». On y trouve des artistes professionnels de partout au Québec, tout comme de nouveaux venus s’aventurant lors des micros ouverts. Tous les styles se côtoient.

Le festival de conte Les jours sont contés fêtera quant à lui son 25e anniversaire du 12 au 22 octobre prochains. C’est dans un esprit « convivial et profondément humain » que le festival présente des conteurs et conteuses de l’Estrie, du Québec, du Canada… mais aussi de l’international! Ceux-ci content en français, en anglais ou en espagnol, laissant transparaitre cette authenticité, cette honnêteté que permet le conte. C’est une édition toute spéciale qui verra le jour cette année, la Maison désirant souligner en grand cet anniversaire tout spécial!

S’il y a quelques dates à ne pas oublier, c’est le dévoilement de la programmation régulière prévu pour le 18 août et le festival de conte Les jours sont contés du 12 au 22 octobre, dont la programmation paraitra dans les prochains mois.

Restez à l’affut !

La Maison des arts de la parole

138, rue Wellington Nord (2e étage)

maisondesartsdelaparole.com

facebook.com/maisondesartsdelaparole


Crédit Photo © Dorian Paterne Mouketou

Laisser une réponse