Et maintenant, si on démystifiait ?

Par Ariane Gauthier

Les premières traces de l’existence de la bière remonteraient à environ 4000 ans avant J-C, en Mésopotamie. À cette époque, elle était appelée «sikaru» (ce qui veut dire pain liquide) et était à la base de l’alimentation quotidienne. En Égypte, la bière était considérée comme étant la boisson des dieux alors que dans l’Empire romain, elle n’était que la boisson du pauvre. Le succès retentissant de la bière remonte par contre au XIXe siècle grâce à des améliorations techniques : la maîtrise de la fermentation, la réfrigération ainsi que la pasteurisation. Ces dernières ont rendu possible l’exportation ainsi que la production de nouvelles variétés.

Que retrouve-t-on généralement dans une bière?

En d’autres mots, quels sont les ingrédients qui constituent ce breuvage si prisé les jeudis soirs par les étudiants de Sherbrooke? La base de la bière n’est nulle autre que de l’eau de très bonne qualité. Elle est en effet constituée de 80% à 90% d’eau. Il est donc normal que l’origine et le traitement de l’eau utilisée aient une incidence sur le produit fini : son goût et sa clarté diffèreront. L’eau permet aux autres ingrédients qui composent la bière de libérer leurs sucres et leurs arômes. La bière contient aussi du malt, soit une céréale germée et cuite pour qu’elle dégage toutes ses saveurs. Généralement, la principale céréale utilisée dans le processus de maltage est l’orge, mais il arrive que le froment et l’avoine soient aussi utilisés. De plus, la bière contient du houblon, soit une plante herbacée grimpante. Le houblon contient des acides qui stabilisent la bière et lui procurent son amertume. Il agit en quelque sorte comme un conservateur naturel. Outre l’eau, le malt et le houblon, la bière contient aussi de la levure, dont le travail est très important. Elle transforme les sucres simples en alcool et en CO2. La bière peut aussi contenir certains ingrédients dits facultatifs. Par exemple, certaines sortes de bières contiennent des grains crus, ou simplement cuits. D’autres contiennent des épices, telles que la coriandre, du chanvre, du miel, de l’écorce d’orange ou même du caramel. Saviez-vous que depuis peu, certaines bières sont faites sans gluten, soit à base de malt de riz, de sorgho ou bien de sarrasin?

Comment une bière est-elle fabriquée?

Aujourd’hui fabriqué à plusieurs échelles dans des brasseries de petite, moyenne et grande taille, cinq grandes étapes sont nécessaires afin d’obtenir le produit final tant convoité. D’abord, le maltage permet de reproduire le développement naturel du grain d’orge. À l’issue de ce processus, il y aura création du malt, un des principaux ingrédients de la bière. Ensuite, la saccharification, aussi appelée brassage, permet d’activer les enzymes contenus dans le malt en chauffant ce dernier dans de l’eau. On incorpore ensuite le houblon, et parfois des épices, et on porte le mélange à ébullition. Cette étape est nommée le houblonnage. La fermentation permet ensuite de produire l’alcool; c’est l’étape à laquelle les levures sont ajoutées. Elle est cruciale et la température ainsi que le temps de fermentation auront un impact sur le type de bière obtenu. La dernière étape, pouvant être précédée d’une filtration et suivie d’une pasteurisation, s’appelle le conditionnement. Elle consiste en fait à stocker la bière dans des réservoirs réfrigérés afin de minimiser sa dégradation au contact de l’oxygène ou d’agents pathogènes.

Mais quelle bière choisir?

Il existe un très grand éventail de variétés de bières et chacun peut y trouver son compte. Cependant, la SAQ classe les bières en trois grandes familles. La première contient les bières de fermentation basse, dites lagers. Ce sont les plus populaires au monde. Une lager est habituellement une bière blonde fermentée longtemps et à une température assez basse. Par contre, les lagers sont généralement plus rares au Québec puisque leur coût de production est plus élevé. La seconde famille est composée des bières de fermentation haute, soit les ales. Ces bières sont en général plus savoureuses, plus corsées, plus denses et plus alcoolisées que les lagers. Les bières blanches font également partie de cette famille. La dernière de ces grandes familles regroupe les bières de fermentation spontanée, un processus artisanal et une spécialité de la Belgique. Quant aux tendances en bières, le Québec serait apparemment décalé d’environ 3 ans par rapport aux États-Unis. Présentement, les bières de saison font fureur auprès des Québécois. Notamment, la India Pale ale (IPA) est une bière inconditionnellement estimée par les amateurs. Le succès de cette variété de bière tient dans sa forte concentration en houblon, ce qui lui donne toute son amertume. D’autres sortes savourées par les friands de bière ont des particularités différentes, comme les sours, contenant certaines levures qui leur apportent un goût plus acide. Bref, il ne tient qu’à vous d’essayer de nouvelles sortes de bières pour aiguiser votre palais.

Vous cherchez un évènement où la bière coule à flot?

Si vous êtes un amateur de bière, l’Oktoberfest sera de retour à Sherbrooke pour une 15ème édition cette année. Cette fête bavaroise se tiendra au Centre de Foires le vendredi 2 octobre 2015, de 18h00 à 3h00. C’est le moment idéal pour goûter à des bières importées authentiques dans une ambiance festive. Cet évènement réunit plus de 6 000 personnes et plus de 18 000 litres de bière.


Pour accéder à la page Facebook de l'événement, cliquez ici!

Partager cette publication