Être partisan du Vert & Or, c’est du sérieux

Par Sébastien Binet

La rentrée scolaire, c’est le retour tant attendu sur les collines de l’Université. Pour certains, c’est le début d’une aventure légendaire et pour d’autres, c’est le chant du cygne d’un parcours scolaire qui a été bien rempli. Entre les différents examens et travaux, un excellent moyen de décompresser restera sans aucun doute une partie de nos favoris du Vert & Or. Siester demeure une très bonne option aussi, mais aujourd’hui, c’est le moment de dresser un portrait des différents partisans qu’il te sera peut-être possible de rencontrer si jamais l’envie te prenait d’aller voir l’équipe locale performer.

La définition d’intensité partisane porterait son nom

On ne pourrait pas donner une description de partisan sans parler de celui ou celle qui est véritablement trop intense. C’est cette personne sur qui tu dois impérativement garder un œil parce que son équilibre devient aussi incertain que celui de la pile de bière qui grossit à ses côtés. C’est probablement justifié par le fait qu’il est beaucoup plus rapide sur la gâchette du partage pour le Tail Gate Party que pour la partie en elle-même. Mais on finit toujours par le pardonner puisque c’est aussi bien souvent le meilleur jack des estrades et indirectement celui qui se met ami avec tous les partisans incluant ceux de l’équipe adverse. Pour cette personne, aucun encouragement n’est de trop et une partie après laquelle elle possède encore sa voix est une partie perdue. Bref, c’est ce genre de partisan qui fait vivre le magasin d’articles promotionnels et qui bien franchement contribue fortement à créer de l’ambiance dans les estrades de toutes les parties auxquelles ils assistent.

Les chamans Voodoo du sport

Cette personne, c’est souvent celle qui semble connaitre les faiblesses de toutes les équipes adverses par cœur. Elle est superstitieuse et elle ne le cache pas. Cette race de partisans est plutôt rare, mais c’est celle qui œuvre bien souvent dans l’ombre. Elle envoie malédiction et sort de mauvaise chance à la pelletée et ne se gêne pas pour prendre un peu de mérite dans chaque victoire. On lui pardonne souvent son comportement étrange au bénéfice du résultat final. Chaque équipe en possède au moins un et le remercie avant chaque partie. Vous croyiez vraiment que les rencontres d’avant-match c’était seulement pour se motiver? Et bien non, c’est le moment où on consacre un mini-culte à ce partisan chaman si utile aux victoires. Ceci étant dit, malgré son allure particulière et ses manières parfois spéciales se cache probablement un être différent. C’est bien le mot je crois.

« T’es certain que tu t’es pas fait mal en arrosant ton cactus? » - Maman

Cette personne, c’est celle qui ne peut absolument pas regarder un match de sport sans s’imaginer le pire. Selon elle, personne n’est à l’abri d’une blessure malencontreuse et par là, on veut aussi dire possibilité de double fracture de la hanche à un tournoi de poches à l’épluchette de blé d’Inde familiale. Regarder un match de sport, c’est une épreuve en soi puisque le stress vient normalement beaucoup plus des blessures potentielles que du résultat du match en lui-même. C’est cette personne qui va probablement abuser des « ah mon doux» et des « st-ciboulette de tabarnouche » chaque fois qu’un joueur prendra plus de 0,2 seconde à se relever après un jeu intense. En fin de compte, on finit par lui pardonner son intensité puisque qui n’aurait pas besoin d’un bon cri bien strident pour se remettre dans la partie après un arrêt de jeu dû à une blessure? Merci à toi partisan-maman.

Les Kim Kardashian du sport

Ils ont envahi les stades et les gymnases dans les dernières années et le phénomène semble prendre beaucoup plus d’ampleur que prévu. Cela devient complètement incontrôlable et la maladie semble même se propager. Chaque événement public devient une raison d’exposer sa maladie aux autres. Le selfie fait de plus en plus de victimes. Les spécialistes qui se sont posés sur la question ne comprennent pas le phénomène et aucun remède n’a encore été trouvé. Pendant ce temps, de plus en plus de gens semblent avoir été infectés et c’est pourquoi, d’ici le début de la saison des différentes équipes du Vert & Or, il vous faudra vous préparer à être en contact avec cette maladie contagieuse. Vous serez avertis!

Évidemment, cette liste de partisans n’est en rien exhaustive. Elle dresse un portrait plus ou moins fidèle des partisans les plus intéressants que vous pourrez croiser lors des différentes parties de vos porte-couleurs. Il en existe fort probablement d’autres et c’est pourquoi il vous sera important d’aller encourager nos représentants Vert & Or si vous souhaitez les découvrir. D’ici là, il ne manque plus qu’à vous souhaiter bons matchs!


Crédit photo © Cathie Lacasse Pelletier

Partager cette publication