Étudiants en médecine cherchent patients pour approfondir leurs apprentissages

Par Martine Dallaire

Afin de procurer une expérience diagnostique pratique aux futurs médecins et autres professionnels du réseau de la santé, la faculté de médecins de l’Université de Sherbrooke est à la recherche de participants dans le cadre du Programme d'utilisation des patients standardisés et réels pour la présente session.

Le Programme d'utilisation des patients standardisés et réels, aussi connu sous l’acronyme de PUPSR, est un service facultaire dont les activités se déroulent sur le campus de la santé dans l’arrondissement Fleurimont. Son objectif est de collaborer aux activités de formation et d'évaluation des futurs professionnels de la santé et ce, dans différents secteurs de la santé humaine.

Il a également pour mission de recruter et former des patients de tous âges et de toutes nationalités pour participer aux activités pédagogiques des programmes de médecine, de sciences infirmières, d’ergothérapie et de physiothérapie. Ces activités ont pour objectif de favoriser l’apprentissage du questionnaire, de l’examen physique et des habiletés de communication avec les patients. Le programme des patients standardisés se fonde sur le jeu de rôle et se caractérise par le réalisme du cadre clinique dans lequel il se déroule. 

Des bénéfices pour les futurs professionnels et pour les participants

Si le programme bénéficie aux futurs professionnels du réseau de la santé, il profite également aux participants puisque que ces derniers reçoivent une compensation monétaire en échange de leur collaboration.

Deux types de patients

Le programme de patients standardisés compte des participants qui apprennent un rôle et doivent ensuite, simuler des situations cliniques réelles. Il compte également des patients formateurs qui guident l'apprentissage de certains examens physiques complexes de même que des patients réels qui se rendent disponibles pour raconter leur vécu et collaborer durant la pratique d'interventions.

Le patient standardisé est une personne formée à simuler l'histoire d'un vrai patient et à reproduire systématiquement les signes cliniques, la personnalité, le langage corporel et les réactions émotionnelles qui auront été définis d'entrée de jeu, alors qu’à la différence du patient standardisé qui simule, le patient instructeur (PI) est un vrai patient qui utilise sa propre histoire et le vécu de sa maladie. Le patient instructeur est particulièrement utile dans les situations où seul un patient peut sentir si un geste est correctement effectué. C'est le cas, par exemple, des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

Critères de participation

Afin d’être admissible au programme, il faut être âgé de 16 ans et plus et savoir lire et écrire en français. De plus, le participant doit être disponible la semaine, soit du lundi au vendredi et ce, durant la journée, puisque les sessions se déroulent habituellement entre 8h et 17h. Il doit également avoir un intérêt pour la médecine et la formation des gens. Finalement, la participant doit être fiable car lorsqu’il accepte de participer à une activité, il est important qu’il respecte son engagement.

Condition et formation médicales non requises

En dépit du fait que le programme soit destiné à bonifier la formation des étudiants, il n’est pas nécessaire de souffrir d’une condition médicale, ni de disposer d’une formation dans le domaine de la santé pour y participer. Il suffit de compléter le formulaire disponible sur le site web de la faculté de médecine ou de contacter l’un des responsables du programme pour obtenir plus d’informations.


Crédit Photo @ Université de Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse