Étudier la diversité grâce aux programmes de médiation interculturelle

Par Stéphanie Bénard

L’Université de Sherbrooke propose à ses étudiants de nombreux programmes d’études. Chaque session, il est possible de découvrir des programmes méconnus par une majorité d’étudiants. C’est le cas notamment des programmes en médiation interculturelle, offerts au Campus de Longueuil.

Suite à la Commission Bouchard-Taylor, dont le rapport fut publié en 2008, l’Université de Sherbrooke a vu l’intérêt et le besoin grandissant de former de jeunes professionnels pour la médiation interculturelle. Ces médiatrices et médiateurs, de par leur formation, acquièrent ainsi les capacités et les compétences pour intervenir dans les institutions publiques et privées en matière de pratiques d’accommodement culturel.

Devenir maître en médiation interculturelle

L’Université de Sherbrooke est la seule à proposer un programme de maîtrise en médiation interculturelle. Cette formation permet aux étudiants d’être mieux adaptés à la réalité d’aujourd’hui. Les cours abordent à la fois les enjeux liés à la culture et aux mouvements de la population. Plusieurs activités pratiques permettent notamment d’en apprendre davantage sur les échanges internationaux, sur les droits nationaux et internationaux, ainsi que sur les rapports entre les groupes et l’individu. Tout est pensé dans une optique d’application à la pratique.

Pour ceux et celles qui ont de l’intérêt envers le domaine, il est intéressant de savoir que la maîtrise en médiation culturelle propose d’effectuer une session d’études à l’étranger en France, en Espagne ou en Belgique.

Un retour aux études ?

Pour les professionnels qui souhaitent acquérir des compétences en matière de médiation interculturelle, l’Université offre également un programme de 2e cycle à temps partiel avec une plus grande flexibilité. Ce programme s’adresse également aux étudiants désireux de travailler dans leur domaine tout en suivant cette formation supplémentaire.

Que vous ayez un baccalauréat en sciences humaines, en droit, en administration ou en éducation, vous êtes admissibles à ce programme interdisciplinaire. Chacun peut y trouver son compte.

Dans tous les cas, lors de la dernière session, les étudiantes et étudiants ont la chance de réaliser un stage dans une organisation à caractère interculturel. Le stage peut être suivi au Québec ou à l’étranger, et il permet de mettre en pratique les connaissances acquises.

Une raison d’être

Ces programmes en médiation interculturelle répondent à de nouveaux besoins dans la société. Les étudiants deviendront des personnes-ressources essentielles aux organisations pour tout ce qui a trait à l’interculturalité, une réalité grandissante au Québec. Comme il est mentionné sur le site Web de l’Université de Sherbrooke, « ces personnes faciliteront la cohabitation entre citoyens de diverses appartenances culturelles, ce qui aura un impact concret pour l’avenir de notre société pluraliste. »

L’Université de Sherbrooke propose de nombreuses formations spécialisées. Que vous soyez intéressés par les cultures ou simplement pour pousser davantage vos connaissances sur le sujet, ces programmes de médiation culturelle sont un atout à ne pas négliger.

Partager cette publication