Expo MégaGÉNIALE 2017 : Ingéniosité et passion au rendez-vous

Par Jasmine Godbout

La Faculté de génie présentait ses projets d’envergure, pour sa 23e année d’exposition, au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. Les 6 et 7 décembre derniers, l’expo MégaGÉNIALE regroupait près de 50 équipes finissantes du baccalauréat des six programmes de génie. Le public a été séduit par les produits d’idées plus ingénieuses les unes que les autres.

Une expo plus qu’ingénieuse

Les 46 projets conçus par la 59e promotion étaient disposés par programme de génie : mécanique, chimique, civil, électrique, biotechnologique, etc. Chacune des équipes présentes au Centre culturel courait la chance de remporter des prix. Après la découverte des divers projets et la rencontre des membres impliqués, les visiteurs, plus de 3000 professeurs ou étudiants, pouvaient choisir leur favori selon sa diversité, sa preuve d’inventivité et son impact concret.

Réaliser du concret

Pour tous, l’expo MégaGÉNIALE est synonyme de passion et de fierté. Pour certains, dont l’équipe Zénith, elle est aussi reliée à une implication sociale concrète. En partenariat avec l’Association de la sclérose en plaques, les étudiants en génie mécanique ont été en mesure de leur présenter un appareil qui contribuerait à améliorer la mobilité de personnes dans cette condition. « Personnellement, j’ai voulu m’impliquer pour une cause, je voulais vivre ce type d’expérience pour réaliser un projet utile dans le peu de temps que j’avais pour le faire. […] Chacun vit son trip à sa façon », soulève un membre de cette équipe. Quelques équipes vont plutôt construire des moyens de transport pour participer à des compétitions internationales ou concevoir des plans de bâtiments.

Les lauréats du concours

Le projet Oryx, un véhicule adapté aux conditions et aux situations désertiques extrêmes, s’est mérité le titre de Coup de cœur du public et un prix de 500 $; les spectateurs ont été séduits. Puis, le prix des meilleurs vulgarisateurs du concours Ton projet en 60 secondes a été remis à l’équipe de projet Hyperion, conceptrice d’un bateau solaire. Elle a reçu une bourse de 250 $. Les projets Navios et Haddock ont tous deux obtenu 125 $ grâce au nombre de mentions « J’aime » et de « partages » engendrées sur Facebook.

Tout un processus 

À la fin de leurs quatre années au baccalauréat en régime coopératif, les ingénieurs et ingénieures disposent d’un an ou deux (génie mécanique seulement) pour produire toutes les étapes de conception et effectuer toutes autres tâches connexes. Chacun choisit le projet qui l’interpelle le plus selon le type proposé : recherche associée à un professeur de l’Université, partenariat avec une compagnie ou celui que les universitaires appellent affectueusement « le trip d’ingénierie » qui est autofinancé.

Des nouveautés d’année en année

La Faculté de génie offre maintenant, depuis l’arrivée de la 61e promotion, un projet de type « entreprenariat » qui existe pour ceux qui souhaiteraient créer leur start-up. De plus, un autre programme s’ajoute aux six autres déjà existants : le génie robotique. La Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke continuera de faire tourner les têtes grâce à ses cohortes passionnées et à leurs projets impressionnants.


Crédit Photo ©   Jasmine Godbout

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.