Fak, on bouge! Une alimentation en changement

Par Megan Morin-Gendron

À la faculté des sciences de l’activité physique, le 31 octobre dernier, avait lieu la deuxième conférence de FAK, on bouge! Le thème de la rencontre : la nutrition. L’invitée spéciale était la nutritionniste de sport, Émilie Richard, qui est aussi chargée de cours à l’Université de Sherbrooke.

L’alimentation de l’étudiant-athlète, le thème de la présentation de Mme Richard, est quelque chose qui touche la majorité des étudiants et étudiantes. Parce que vous savez, le manque de temps et d’argent fait partie de leur vie. Voici quelques conseils pour bien manger sans gaspiller, puisque c’est 40 % des Canadiens qui gaspillent chaque année et cela équivaut à 1 500 $.

Un peu de changement ne fait pas de mal!

Dans notre société, les gens sont conscientisés à l’environnement. Certains sont végétariens, tandis que d’autres sont végétaliens. Toutefois, ce n’est pas tous les citoyens qui sont en mesure de mettre de coter la viande; ils sont végéflexibles. Cela veut dire qu’ils diminuent leur consommation de viande. Peut-être vous demandez-vous comment remplacer toutes ces protéines? Voici ce qu’Émilie Richard nous a présenté. Les lentilles roses sont une bonne source de protéine. Elles sont plus faciles à cuire que les autres lentilles. Autant dans la sauce à spaghetti que dans les soupes ; vous ne pouvez remplacer que la moitié. De plus, saviez-vous qu’au Canada nous sommes les plus grands producteurs de lentilles et de petits poids? Sinon, le houmous qui devient plus cher est facile à faire à la maison avec seulement 4 ingrédients : pois chiche en purée, jus de citron, gousse d’ail et beurre de sésame. Les edamames, qui sont de la fève de soya, sont très riches en protéine et excellents dans une salade ou simplement sautés avec du sel de mer. C’est même une très bonne collation qui peut remplacer les croustilles. Il y a encore plusieurs autres aliments tels que le tofu et les haricots noirs et rouges.

Et si on économisait?

Quand le jour de l’épicerie arrive, on prend les astuces pour dépenser le moins possible. Faire une liste des aliments dont il faut permet de ne pas acheter en double. De plus, si vous le voulez, prenez une photo de votre garde-manger et de votre frigidaire. Prendre un petit panier permet aussi de moins en prendre. Pour éviter de gaspiller, coupez et lavez les fruits et légumes, car ils seront déjà prêts à être servis. Si vous avez des légumes et fruits moches, simplement les mettre dans des smoothies ou des potages. Acheter en vrac permet de payer moins cher et de prendre des quantités modérées.

Éviter de manquer de temps

Comme il est dit plus haut, le manque de temps est majeur. Pour éviter de manquer de temps, quand vous faites un souper, faites des portions en double. Réservez une heure ou deux pour faire des petits repas de semaines est la meilleure chose et vous pouvez le faire avec des amis ou vos colocs.

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.