Faux départ pour le Vert et Or

Par Charles Ferron

Les deux équipes de soccer sherbrookoises se sont inclinées lors de leur match d’ouverture au Complexe sportif Marie-Victorin contre les Carabins de Montréal.

La saison intérieure du RSEQ était censée débuter le 20 janvier dernier à domicile pour Sherbrooke, mais, en raison d’une tempête de neige, c’est finalement à Montréal, une semaine plus tard, que les deux équipes du Vert et Or sont revenues en action. Malheureusement pour Sherbrooke, le défi qui les attendait était de taille. Que ce soit chez les filles ou chez les garçons, les Carabins avaient emporté le titre du RSEQ lors de la saison extérieure 2018. De leur côté, les deux alignements du Vert et Or avaient terminé en avant-dernière place avec une fiche combinée de 4 victoires 19 défaites et 5 matchs nuls en automne.

Deux défaites pour commencer

Dans le premier affrontement universitaire de la journée, les Carabins ont entamé le match en force contre le Vert et Or. Les joueuses de Montréal se sont imposées physiquement pour gagner leurs duels à 1 contre 1 et garder le plus possible le temps de possession. En limitant particulièrement les chances de marquer de l’attaquante étoile, Laura Veilleux, les Carabins ont réussi à blanchir l’offensive sherbrookoise et remporter la partie 5-0. Le seul point positif pour le Vert et Or fut Myriam Guay, qui reçut le titre de joueuse du match du côté de Sherbrooke grâce à son travail en milieu de terrain.

Chez les garçons, la performance de l'équipe était plus encourageante. À la suite du premier but de Montréal en première demie, Sherbrooke a répliqué à la 63e minute grâce à une connexion entre deux recrues. Le milieu, Étienne Gendron, a été en mesure de repérer avec une longue passe transversale l’ailier Alexis Yelle qui compléta dans un filet désert. C’était le sixième but en 12 matchs universitaires en carrière pour Yelle qui a mené l’équipe en automne. Malgré une excellente performance du gardien recrue Antoine Goulet, qui permit à Sherbrooke de rester dans la partie, Montréal a finalement eu le dessus en marquant 2 buts dans les 10 dernières minutes de jeu pour gagner 3-1.

De retour à la maison

Après avoir disputé leur premier match à domicile lors de la journée du Super Bowl, les deux formations sherbrookoises joueront une partie chaque semaine jusqu’aux éliminatoires à la mi-mars. Les deux autres rencontres à Sherbrooke se dérouleront le 24 février et le 2 mars contre McGill et l’UQTR respectivement.

Rappelons également que, contrairement à la saison extérieure où seulement 4 équipes font les séries, les 8 clubs participants à cette ligue intérieure vont avoir la chance de jouer en quart de finale. La formation masculine de David Guicherd avait d’ailleurs causé la surprise l’an dernier en éliminant les Stingers de Concordia, premiers au classement général. Cette victoire de 1-0 en fusillade avait été possible grâce, notamment, à une performance magistrale du gardien de cinquième année Guillaume Proulx. Reste à voir si ce scénario se reproduira pour l’édition 2019.


Crédit Photo @ Yves Longpré

Partager cette publication

Laisser une réponse