Favoriser la réflexion politique par l’engagement des artistes dans leur temps

Par Benjamin Le Bonniec

 

Par définition, lartiste est une personne pratiquant les beaux-arts [], mais il nest pas écrit quun artiste doit être engagé. Pourtant, plusieurs sont nombreux à le faire, Jean-Paul Sartre disant à ce sujet : « Quoi quil fasse marquer, compromis jusqu’à sa plus lointaine retraite, l’écrivain est en situation dans son époque. » Alors, lartiste qui sinspire du réel se doit-il d’être engagé dans son époque ?

Telle une mission à accomplir envers la société, les artistes élargissent souvent leur champ, bien au-delà des contours définis du domaine des arts et de la culture. Par l’écriture, l’image ou la parole, ils s’investissent dans leur époque en tenant des engagements tant politiques, que sociaux ou religieux. La tâche qui en découle tient d’un postulat assez loin du champ artistique, mais pourtant si proche de la position générale d’un artiste ; il a pour mission prétendue de « faire évoluer la société ». Par le passé, des écrivains, des acteurs, des musiciens, des dramaturges se sont efforcés de jouer un rôle politico-social dans l’unique but de faire progresser la société et donc de faire évoluer l’humain et ses convictions, en adéquation avec son époque. Des acteurs comme Charlton Heston, Charlie Chaplin ont utilisé l’humour pour arriver à leurs fins. Plus proche de nous, l’humoriste et comédien Coluche, de par son don à faire rire le public, faisant de la grossièreté sa marque de fabrique, s’est attaché à s’attaquer aux tabous, aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine.

La musique, un instrument favorable à lengagement

Dans le milieu musical, les textes de chansons ont souvent été l’occasion pour les artistes de se faire entendre. On pense notamment aux groupes de la scène psychédélique des années 60-70, à la musique folk engagée de Bob Dylan, au groupe britannique The Clash, qui poussait la jeunesse à s’engager politiquement et à défendre les immigrants. Par les textes, les chanteurs ont irrémédiablement un instrument déterminant pour pouvoir faire entendre leurs convictions auprès du public ; ils jouent ainsi très souvent un rôle moteur dans la société. Ces dernières années, des artistes comme Manu Chao, Les Colocs, Noir Désir avec Bertrand Cantat ont tenté d’amorcer certaines prises de conscience. D’autres, sans nécessairement revendiquer des textes engagés, se sont attachés à apporter leur soutien à des hommes politiques. Par exemple, lors de la campagne d’Obama en 2008, une multitude d’artistes, et non les moindres, ont affiché clairement leurs préférences politiques lors de la campagne présidentielle américaine. On pense notamment à Kanye West, Madonna, Bruce Springsteen et Miley Cyrus.

La littérature engagée comme une nécessité

Quand on prend les choses de façon générale, l’homme se révèle être responsable des événements se déroulant à son époque. L’écrivain, a fortiori, se doit de prendre ses responsabilités en s’engageant en ce sens. « La littérature vous jette dans la bataille; écrire, c'est une certaine façon de vouloir la liberté; si vous avez commencé, de gré ou de force vous êtes engagé », et je cite une nouvelle fois Sartre. Et depuis le XIXème siècle, cette tendance des écrivains à s’engager philosophiquement permet de favoriser la réflexion politique, pour lui-même en tant qu’initiateur, mais aussi chez son lectorat. Mais ce terme de s’engager n’est apparut qu’au XXème siècle, cela au nom de la liberté et de la solidarité. Albert Camus avançait à ce propos que « tout artiste aujourd'hui est embarqué dans la galère de son temps…Nous sommes en pleine mer. L'artiste, comme les autres, doit ramer à son tour, sans mourir s'il le peut, c'est-à-dire en continuant de vivre et de créer ». Et en littérature, plusieurs thèmes reviennent souvent sur la table; on pense à la religion évidemment, mais aussi aux questions sociales et politiques et ces dernières années, aux questions environnementales et au féminisme.

Ainsi, qu’il s’agisse de littérature, de cinéma, de musique ou d’art, l’engagement politique des artistes est nécessaire quelque soit l’époque, afin de défendre les causes et les idées de leur temps. La défense des valeurs humaines en dépend.


Pour lire l'éditorial de notre chef de pupitre culture associé à cet article, cliquez ici.

Partager cette publication