Fêter la diversité en Estrie

Par Laurie Belhumeur

Du 24 au 26 août prochains se déroulera la cinquième édition de Fière la fête. Cet événement, qui existe depuis 2013, a pour objectif de briser l’isolement des groupes LGBTQAI2S+ et d’offrir un espace de rassemblement ouvert dans la région de Sherbrooke.

« Un événement comme [Fière la fête] sert à briser l’isolement pour ces personnes, mais sert aussi à montrer à la société estrienne que la majorité d’entre nous sommes normaux, comme eux, t’sais, avec 2-3 bizarres de temps en temps... comme chez les hétéros », (sic) explique avec un clin d’œil Marie-Dominique Duval, queer et mariée à une femme.

Fiers, ensemble

Fière la fête, c’est un rassemblement ouvert à tous dans le but de célébrer la diversité sexuelle et de genre et surtout de donner une visibilité. Certains se demanderont pourquoi cet événement est d’une si grande importance et pertinence en Estrie. En fait, Sherbrooke n’a pas beaucoup de ressources spécialisées comparativement à ce qu’on peut trouver dans les grands centres comme Montréal ou Québec, m’expliquait au téléphone Jérémy Gaulin, coordonnateur de la 5e édition. Fière la fête permet donc aux personnes se sentant isolées de pouvoir s’afficher en compagnie de semblables sans sentir le jugement, et évidemment, de permettre la diminution du sentiment de solitude.

Préjugés silencieux

Les préjugés sur la diversité sont malheureusement présents à Sherbrooke. Une fille bisexuelle désirant garder l’anonymat m’a expliqué qu’elle ne trouve pas que c’est la portion de la population plus jeune qui tend à juger. Elle trouve plutôt que ce sont les personnes plus âgées qui en ont des préjugés. « Ils n’ont pas besoin de dire un mot, juste leur regard dit tout », me disait-elle en entrevue. Jérémie et Marie-Dominique m’ont tous les deux signifié qu’il y a des éléments inconnus. Jérémie a également mentionné que Fière la fête sert à répondre à certaines questions non répondues que tous les groupes confondus peuvent avoir. Il y aura entre autres une conférence sur les réalités des jeunes trans en Estrie.

La fête prend de l’ampleur

Cette année, les festivités seront sur trois jours plutôt qu’un seul comme les autres années. Bien que le jour où il y aura le plus d’activités soit le samedi, une projection de film est prévue le jeudi soir et un coquetel le vendredi en soirée. Pour la programmation complète, rendez-vous sur le site web de Fière la fête.


Crédit Photo © Fière la fête

Partager cette publication