Gary Bettman dit non à la présence des joueurs de la LNH aux JO

Par Alexandre Dumas-Gingras

La décision tant attendue concernant la présence des joueurs du circuit Bettman aux prochains Jeux olympiques de Pyeongchang est tombée il y a environ deux semaines. Le commissaire Gary Bettman dit non à la présence des joueurs en Corée du Sud, ce qui a évidemment fait couler beaucoup d’encre depuis l’annonce.

Bras de fer entre la LNH et le CIO

Ce qui semble avoir motivé la Ligue nationale de hockey (LNH) à prendre cette décision est de nature financière. En effet, le long voyage et les nombreux frais rattachés au déplacement des joueurs en Corée du Sud ont fait pencher la balance. De plus, l’important décalage horaire nuira sans doute aux cotes d’écoute, estime le commissaire Gary Bettman.

Cette décision n’est cependant pas surprenante. Ce n’est pas la première fois que la présence des meilleurs joueurs de hockey au monde est compromise lors des Jeux olympiques. Ce qui est inquiétant et ce qui distingue cette présente situation des précédentes, c’est que le CIO (Comité international olympique) monte le ton. En effet, la présence des joueurs aux Jeux olympiques de Pékin en 2022 est désormais incertaine, alors que celle-ci était conditionnelle à la participation des joueurs du circuit Bettman en Corée du Sud, rappelle le président du CIO, Thomas Bach.

Les réactions des joueurs

Évidemment, les plus déçus et affectés par cette décision demeurent les joueurs eux-mêmes. Depuis l’annonce, plusieurs n’ont pas hésité à critiquer ouvertement la décision. Le gardien de but des Canadiens de Montréal, Carey Price, se dit très déçu. Il mentionne que ses expériences olympiques figurent parmi ses plus beaux souvenirs de hockeyeur professionnel (RDS). Quant à lui, le Québécois et membre des Bruins de Boston, Patrice Bergeron, qui a représenté le Canada à plus d’une reprise, estime qu’il n’y a pas de meilleur tremplin pour faire grandir la LNH que les Jeux olympiques (TVA Sports).

De son côté, la super vedette des Capitals de Washington, Alexander Ovechkin, assure qu’il représentera tout de même son pays. D’ailleurs, le président de l’équipe, M. Ted Leonsis, a affirmé être prêt à soutenir l’athlète russe dans sa démarche. S’ajoute également à lui son compatriote des Penguins de Pittsburgh, Evgeni Malkin. Pour le moment, les démarches nécessaires pour un tel accommodement restent floues. Plusieurs questions se posent également : est-ce que d’autres joueurs avec un statut aussi imposant suivront les deux joueurs étoiles russes et feront une telle demande? Quelles seront les conséquences d’un tel geste? La LNH a tout intérêt à trouver réponse à ces interrogations rapidement.

Il ne faut pas oublier les amateurs de hockey, voire de sport en général, qui sont sans aucun doute amèrement navrés de cette décision. Un événement unique comme les Jeux olympiques d’hiver, qui ne survient qu’une seule fois tous les quatre ans, nécessite la présence des meilleurs, et les meilleurs se trouvent dans la Ligue nationale de hockey. Somme toute, les joueurs et les amateurs se doivent de respecter la décision. Il s’agit cependant d’un cas complexe qui a fait couler beaucoup d’encre et qui n’a pas fini de faire parler. C'est un dossier à suivre!


Crédit Photo :Ted S. Warren/ The Associated Press

Laisser une réponse

Recommandation