Grand piétinage au 5@8: « Cœur de Loup » bannie du campus

Par Marc-André Lafrance

Un immense piétinage a frappé la faculté de génie vers 19h02 hier soir, ne faisant aucun blessé grave mais plusieurs lésions aux orteils.

État de crise

La sécurité du campus rapporte avoir reçu plusieurs appels d’urgence de la part d’étudiants se trouvant à la faculté de génie. Une fois arrivée sur les lieux, la sécurité aperçut une foule impressionnante qui marchait sur place en traçant des losanges avec leurs pas. Interprétant le mouvement collectif comme une manifestation, la sécurité a tout de suite pris les grands moyens et a commencé à avertir chaque élève individuellement, sans résultat.

Un étudiant d'administration consterné nous a fait parvenir une photo de la scène.

Un étudiant d'administration consterné nous a fait parvenir une photo de la scène.

Ce qui ne devait n’être qu’une danse conviviale a vite tourné en moment de panique pour plusieurs nouveaux étudiants, qui ne semblaient pas comprendre la cause ou le but-même de cet attroupement. Des témoins ont rapporté avoir aperçu de nouveaux visages en train de crier, casser des vitres, ou encore s’immoler par le feu. Une scène que Marilou, étudiante en science politique, peine à décrire : « La chanson Cœur de Loup a juste commencée, pis je suis comme rentrée en transe (sic). C’est comme si plus rien n’existait ; le temps s’est arrêté ».

Une doyenne désemparée, un chanteur dépassé

Pour sa part, la doyenne de la faculté de génie a décidé de bannir la chanson « Cœur de loup » des 5@8 afin d’éviter d’autres incidents : « Vous essaierez de vous faire assurer pour les blessures de danse dans un événement où l’on sert de la bière à 9% d’alcool. Si le chanteur est prêt à payer, moi je n’ai pas de problème. »

«De toute façon, entre vous et moi, la victime n’était vraiment pas si belle : elle était un 5,5 à peu près.»
- Interprète de la chanson Coeur de loup.

Rejoint par téléphone à son domicile de Tahiti, l’interprète de la chanson, dont nous tairons le nom parce que personne ne s’en souvient, nie avoir composé l’œuvre  à des fins violentes : « Les paroles de ma chanson ne sont pas assez cohérentes pour être agressives. De toute façon, entre vous et moi, la victime n’était vraiment pas si belle : elle était un 5,5 à peu près. Le crime était cependant très gai, ça je ne le nie pas. »

 

Nous tenons donc à rappeler à la population étudiante que la chanson « Cœur de loup » est donc bannie du campus de l’Université. Elle peut cependant être remplacée par la chanson «Cœur de Rocker » de Julien Clerc ou « Aimons-nous vivants » de François Valéry.

Extrait vidéo des événements, gracieuseté d'un étudiant de génie qui a préféré recourir à l'anonymat

- L'Individualiste

Partager cette publication