Halloween et appropriation culturelle : bien fêter et dans le respect !

Par Ariane St-Jean

Que nous soyons petits ou grands, la fête de l’Halloween détient cette force de tous nous faire célébrer. Il va sans dire que le 31 octobre, l’âge n’a plus d’importance quand vient le temps d’enfiler notre costume. Que ce soit dans la récolte de sucreries, dans des fêtes costumées ou encore dans des soirées meurtre et mystère, tout un chacun accorde beaucoup d’importance à l’originalité de sa tenue afin de se démarquer des autres. Il se peut que votre costume de sorcière ait fait son temps et que vous ayez besoin de changement. Cependant, il faut faire attention de ne pas dépasser certaines limites lorsque vient le temps de penser à une idée de costume. En effet, certaines peuvent être blessantes pour certains groupes d’individus qui sont, par le fait même, visés par ces idées. Le Collectif vous propose donc un petit guide de bonne conduite afin que vous puissiez vous démarquer lors de votre soirée d’Halloween, tout en restant respectueux !

L’appropriation culturelle, c’est quoi ?

Autrefois, l’appropriation culturelle était désignée comme l’appropriation par un groupe dominant, des éléments de la culture d’un peuple jugé minoritaire. Aujourd’hui, bien que sa définition soit en constante évolution, on parle plutôt d’appropriation, par n’importe quel groupe, des éléments d’une culture autre que la sienne. Souvent jugée offensante et abusive, l’appropriation culturelle peut survenir dans bien des contextes. Que ce soit dans une émission de télévision, dans une pièce de théâtre ou encore dans un numéro humoristique, il n’est pas rare de voir des imitations stéréotypées de personne d’une autre origine culturelle. L’Halloween reste cependant une soirée, une fête, où les situations d’appropriation culturelle se font particulièrement nombreuses. Si l’on recule de quelques années, il n’était pas rare de voir des personnes costumées en Amérindiens/Pocahontas ou encore en Geisha. Ces costumes n’avaient, à première vue, rien d’offensant pour monsieur et madame Tout-le-Monde, puisqu’ils se voulaient être créatifs et bien souvent très beaux. En d’autres mots, l’appropriation culturelle était, dans bien des cas, involontaire. Cependant, avec un peu de recul, les exagérations culturelles devenant communes, certaines personnes se sont questionnées à savoir si ces costumes pouvaient devenir blessants pour autrui. En effet, si l’on réfléchit plus loin que la beauté et l’originalité, on se déguise en la culture de quelqu’un qui est pour lui très importante et on la stéréotype. Il est donc important de se questionner à savoir quelles sont les limites de notre déguisement. Celui-ci s’approprie-t-il des symboles ou encore des habitudes qui ne sont pas les nôtres ? Surtout, devient-il irrespectueux pour autrui ? Il est important de se questionner, puisque le but initial d’Halloween est oui, de se déguiser pour reproduire quelque chose ou quelqu’un, mais non pas de ridiculiser, de blesser ou encore de s’approprier.

LA question à se poser

Avant d’enfiler son costume, une question primordiale demeure : mon costume est-il approprié ? Un costume d’Halloween ne devrait pas stéréotyper ou ridiculiser une culture. Il est donc très important de se demander si notre déguisement pourrait potentiellement mal imiter une culture et pourrait, par le fait même, blesser des gens qui s’identifient à cette même culture. On ne parle pas ici d’imitation de rire ou de façon de marcher, mais bien d’imitation d’éléments culturels qui nous représentent fondamentalement en tant qu’individu ou encore en tant que peuple. L’Halloween reste une fête. Il est donc important de s’y amuser et d’avoir un sens de l’humour. Par contre, en aucun cas un costume ne devrait devenir un outil d’intimidation pour un groupe culturel autre que le sien.

De bonnes idées pour ta soirée costumée

Parfois, même si l’on se pose des questions à savoir si notre costume peut être blessant pour d’autres, il est difficile de réellement savoir. Dans l’instant où nous nous regardons dans le miroir, nous ne voyons souvent pas le côté blessant de notre costume puisque nous le jugeons beau ou encore drôle. Rares sont les personnes qui ont l’objectif de blesser le soir d’Halloween. Cependant, l’appropriation culturelle se fait parfois sans que l’on s’en rende compte. Le Collectif vous propose donc 3 idées de costumes intéressantes qui sauront certainement vous démarquer sans blesser qui que ce soit :

Personnages de films ou de séries

Les classiques télévisés ou cinématographiques regorgent de bonnes idées de costumes. On peut choisir un personnage auquel on tient dans notre film ou notre série préférée et POUF ! : une idée de costume. Par exemple, cette année, les déguisements tirés de Casa de Papel seront au rendez-vous !

Nourriture, pourquoi pas ?

Pourquoi ne pas se déguiser en un aliment, un costume habituellement très facile à reproduire avec un petit budget ? Que ce soit en raisin ou encore en ananas, ces costumes sauront faire rire et seront idéals pour une idée à la dernière minute ! Quelques ballons mauves collés à une robe de même couleur et vous vous transformerez en une belle grappe !

Classiques d’épouvante

À l’Halloween, il est normal de vouloir faire peur un peu. Si un côté héroïque ou mignon ne vous intéresse pas, penchez-vous plutôt vers une idée plus obscure. Pour trouver l’idée parfaite, cherchez parmi vos films d’horreur classiques et prenez exemple de l’antagoniste : Ça ou encore Joker sont des personnages qui savent certainement donner la frousse. Aussi, il est possible d’y aller simplement avec un maquillage effrayant, sans qu’il ne représente quelqu’un en particulier. Un squelette ou encore une poupée peuvent être de bonnes idées.

Ces exemples sont peu parmi tant d’autres. Il existe plusieurs autres costumes qui sont amusants, adorables ou encore effrayants et qui ne s’approprient pas de symboles culturels.

La définition de l’appropriation culturelle varie à chaque personne qui la définit. Les nuances de l’appropriation culturelle se manifestent différemment pour tous et il est important de respecter celles-ci. Finalement, ce qu’il faut retenir est de ne pas blesser lorsque vient le temps de se costumer !

Joyeuse Halloween !


Crédit Photo @ Burst

Partager cette publication

Laisser une réponse