Mon histoire d’amour avec Haïti : « La douceur dans l’effort »

Par Quentin Laborne

Mon histoire d’amour avec Haïti débute en janvier 2016, lorsque j’eus l’occasion de participer à une mission d’observation électorale sous l’égide de l’Organisation des États d’Amérique (OÉA) à l’occasion du second tour des élections présidentielles. Sous fond de revendications, manifestations et fusillades, se dessinait une aventure marquée par des paysages à couper le souffle et des rencontres aussi belles que bouleversantes. Je sentais que ce pays était à l’image de ses habitants, je sentais qu’il existait une histoire, qui m’était alors inconnue, mais que je voulais à tout prix écouter. Et dans l’avortement des élections, prit naissance une curiosité dévorante à l’égard de celle-ci.

Cette curiosité m’a suivi tout au long de mon parcours collégial et universitaire et lorsque l’occasion de faire un stage de trois mois en Haïti m’est parvenue, je savais qu’il fallait que j’en fasse partie. J’étais prêt, mes valises étaient faites. M’y voilà.

Au travers des articles que j’aurai l’occasion de vous faire parvenir tout au long de mon voyage j’espère être en mesure de vous partager, non seulement la gravité de certains enjeux, mais toute la complexité de l’histoire à laquelle j’ai, tantôt la chance d’écouter, tantôt le bonheur d’assister. Et si le ton peut parfois sembler critique, sachez qu’il n’est jamais défaitiste et que je suis de ceux qui croient que les solutions résident dans la résilience et dans la persévérance, et que ces deux qualités sont celles que m’inspirent les gens que je rencontre ici au quotidien.


Crédit Photo @ Quentin Laborne

Partager cette publication

Laisser une réponse