Il était une fois… l’amitié

Par Sasha Audet

Devant une salle pleine, les Pics Bois ont présenté le 5 juin dernier à la Capsule, le 20e opus de leur série de spectacles mensuels. Après le Titanic des Pics-Bois, le Passe-Partout des Pics-Bois, et plusieurs autres, le duo campivallensien présente le « Pics-Bois des Pics-Bois » : Il était une fois les Pics-Bois.

Écrire, mettre en scène et présenter un nouveau spectacle d’humour chaque mois en tournée partout au Québec, c’est ce qu’ont fait Maxime Gervais et Dominic Massi, accompagnés de leur acolyte Julien Bernatchez, pendant presque deux ans. Un défi, lancé par leur gérant, qu’ils ont accompli avec brio. À une époque où les humoristes fréquentent les soirées de rodage pendant plusieurs semaines pour polir leurs numéros, la démarche punk-rock humoristique du groupe sort assurément du lot.

D’abord constitués de sketches, leurs spectacles se sont transformés au fil du temps en pièces de théâtre mettant en vedette leurs personnages dans différents contextes : Léopold, un père de famille ouvrier, a vécu la Folle journée de Ferris Bueller, et Nitro a fait la fête dans le Titanic. Découpé en scènes, la pièce se compare à un heureux mélange de théâtre, d’humour et d’improvisation. Les comédiens n’hésitent pas à déroger de leur texte pour s’adresser au public ou pour tirer la pipe à leurs partenaires de scène, décrochage tellement maîtrisé qu’on se demande parfois si ces moments font partie du texte.

Pour conclure cette ambitieuse série, et pour remercier leurs fans qui les ont suivis depuis le début de l’aventure, les Pics-Bois réinterprètent les grands moments de leur histoire à leur manière. De leur première rencontre au secondaire, en passant par leur première apparition à En route vers mon premier gala, jusqu’à maintenant, Max et Dom découpent en courtes scènes la naissance de la grande amitié qui les unit et expliquent avec dérision et sans pudeur leur parcours dans le milieu de l’humour, le tout dans une mise en scène épurée. Il était une fois montre la rencontre du duo avec Julien Bernatchez (connu du public pour sa présence à l’émission Un souper presque parfait et animateur du balado Des si et des rais), devenu membre à part entière de la formation.

Les fans du groupe seront servis par cette dernière heure de la série de spectacles mensuels. Bien que le répertoire de personnages des Pics-Bois soit peu exploité, les extraits vidéo permettent de revoir certains d’entre eux, notamment l’Après-ski jazz, et de revivre avec nostalgie l’histoire du groupe. Les comédiens jouent principalement leur propre rôle, mais quelques protagonistes marquants font leur apparition, comme Big Max, qui prendra tout le monde par surprise. Les non-initiés y passent un bon moment, mais le spectacle s’adresse avant tout aux adeptes, qui pourront comprendre toutes les blagues et les références du duo.

Il était une fois les Pics-Bois conclut un grand chapitre de l’histoire des Pics-Bois. Cette aventure aura permis au groupe d’enrichir son univers et de se produire un peu partout au Québec. La fin de cette série de spectacles mensuels donnera l’occasion au duo, qui a certainement un avenir prometteur devant lui, de travailler à un rythme moins effréné.

Partager cette publication

Laisser une réponse