Intrusion dans l’univers des Jeux

Chaque année, des centaines d’étudiants d’un même domaine, mais de différentes universités, se rassemblent pendant quelques jours pour faire connaissance, compétitionner, apprendre et, surtout, avoir du plaisir. Que sont ces mystérieux évènements? Ce sont les Jeux!

Par Maude Robitaille

De nombreux programmes à l’Université de Sherbrooke participent à des jeux interuniversitaires. Parmi ceux-ci, on compte les Jeux de la communication, les Jeux de Génie, les Jeux du Commerce, les Jeux-ridiques, l’Omnium financier, le Symposium GRH (gestion des ressources humaines) et j’en passe. Malheureusement, les Jeux sont souvent méconnus des étudiants; laissez-moi vous éclairer sur le sujet!

Les compétitions universitaires demandent des efforts et du temps. En effet, plusieurs sont assez performantes et exigent une certaine préparation de la part de chaque participant. Seulement, mis à part quelques beaux mots à marquer dans son curriculum vitae, qu’est-ce qu’un étudiant peut retirer d’une telle expérience? Selon Philippe Boisvert, le VP Communications et relations publiques des Jeux de Commerce, « en plus des nombreux contacts que [les étudiants] peuvent se faire pendant la compétition, les participants s’habituent au travail d’équipe sous pression. » Il s’agit là d’un aspect non négligeable dans de nombreux domaines.

Plusieurs Jeux sont également pris au sérieux par les entreprises du milieu, qui jouent souvent le rôle de juges et profitent de la compétition pour recruter d’éventuels employés. C’est l’occasion idéale pour tenter de se démarquer!

Malgré l’aspect très académique de certains Jeux, l’ambiance hors compétition est plutôt légère et amicale, et on y fait de très belles rencontres.

Les Jeux-ridiques, aussi appelés Law Games se démarquent par leur aspect davantage sportif que scolaire. Ils regroupent près de 700 étudiants de 20 écoles de droit à travers le Canada et plus de quinze sports y sont pratiqués, du flag football au ballon-chasseur en passant par le waterpolo sur tubes. L’ambiance est ainsi très festive. Cette compétition fait, par contre, l’objet d’une controverse au sein du programme de droit à Sherbrooke. Certains remettent en question la pertinence de ce genre d’activités et s’offusquent que les associations étudiantes financent des jeux basés essentiellement sur le sport et l’alcool. Des rumeurs ont même été répandues dans le programme sur la manière dont les participants des Law Games sont sélectionnés.

Il semblerait que, l’an dernier, certains candidats aient été choisis parce que des membres de leur famille pouvaient commanditer de grosses sommes d’argent aux Jeux ou parce qu’ils avaient eu des relations sexuelles avec des membres du comité. Par contre, le président du comité des Jeux-ridiques, Sébastien Daviault, dément toutes ces rumeurs. Il admet que, dans les années passées, si les candidats pouvaient offrir des commandites, ils étaient avantagés par rapport à d’autres, mais il affirme que « personne n’a acheté sa place dans les Jeux-ridiques ».

D’autres jeux se voient critiqués sur l’aspect party de la chose. L’université étant un lieu d’étude, il est normal de se demander s’il est approprié de l’associer à des beuveries.

Seulement, en dépit de la controverse qui entoure ces évènements, les participants des Jeux retirent évidemment beaucoup de plaisir de leur expérience. De belles amitiés – de même que des couples! – se créent, des liens forts se développent au sein de la délégation, et renforcent le sentiment d’appartenance à son université et son programme. Les Jeux ne sont certes pas faits pour tout le monde, parce qu’ils demandent du temps, des efforts, des concessions, etc., mais ils permettent certainement aux participants de vivre une expérience inoubliable, laquelle se présentera uniquement lors de leur passage à l’université.

Je conseille donc à tout étudiant de s’informer sur les Jeux disponibles dans leur faculté, de même que sur leur nature. S’il y a une expérience à vivre à l’université, pour tripper à fond avec les étudiants de son programme et pour mettre à l’épreuve ses acquis, c’est bien les Jeux! Vous pourriez très bien faire de belles découvertes!

Partager cette publication