It's just a prank, bro!

Par Myriam Carle

Avec Internet et la multitude d'objets inusités qu'on a inventés ces dernières décennies, le potentiel de farces et la motivation pour les réaliser ont augmenté de façon exponentielle. Des émissions de caméra cachée comme les Gags de rue Juste pour rire ou les Détestables se sont également multipliées. Mais avec la grandeur humoristique vient aussi la décadence...

Le 1er avril, journée internationale de la joke, « El poisson d'avril ».

Journée où on se méfie des aliments soudainement offerts par nos collègues de bureau. Journée où on évite de serrer la main du p'tit voisin d'en face, pris d'un élan de courtoisie. Journée où on prend bien soin de regarder sous les coussins du divan avant de s'asseoir en gang dans le salon...

Bouffe trompeuse, électrochocs et coussins péteurs sont les grands classiques de la blague. Un petit gag simple et rapide. Bien sûr, ça va peut-être causer un peu de mécontentement. En 2016, on se rend bien compte qu'on trouvera toujours quelqu'un pour se plaindre...

Le fait est que l'humanité aime rire! C'est pour ça qu'on a nos humoristes pis nos America's Funniest Home Videos! Les gens envoient des vidéos drôles de leur vie quotidienne dans l'espoir qu'elles passent à la télévision. Plus c'est drôle, plus il y a de chances qu'elles passent au petit écran.

Puis en 2005, YouTube est lancé. « Hey! On peut directement mettre nos vidéos drôles sur Internet. Comme ça, ben du monde peut les voir n'importe quand. » Et en dix ans, les internautes se sont montrés plus avides et plus créatifs. Le coussin péteur est loin derrière, et le p'tit voisin d'en face est devenu vieux, pis son gag électrique aussi.

En 2015, le YouTubeur Sam Pepper a semé la polémique avec sa farce à grande échelle Killing Best Friend. Dans la vidéo (qui se trouverait à être fausse), il simule un kidnapping et sa propre exécution devant un ami terrifié. Plus tôt dans l'année, ce même YouTubeur avait enflammé le Web avec une autre vidéo, intitulée Fake Hand Pinch Prank, en pinçant les fesses de jeunes femmes avec une fausse main.

Des blagues audacieuses... un peu trop, même. Malgré que ce soit peut-être arrangé avec le gars des vues, une blague ne devrait pas devenir un prétexte pour justifier un comportement inacceptable, comme le harcèlement sexuel ou l'humiliation. Qui ne connait pas quelqu'un qui s'est fait dire qu'un tel était en amour pour que finalement ce soit faux...

Le but d'une blague, c'est de rire avec le monde. Pas de traumatiser les gens en leur faisant croire qu'ils vont mourir ou en faisant semblant de voler leurs effets personnels. Les blagues plus osées, gardez-les pour vos amis, pas pour les étrangers dans la rue. Si vous devez dire « c'est juste une blague! », c'est signe que ce n'était pas drôle.

Faites toujours attention à qui vous faites des farces et l'envergure que prennent celles-ci. Le 1er avril et les autres jours de l’année, gardez ça simple et amusez-vous!


Partager cette publication