Jean-Herman Guay et le site Perspective Monde

Campus-Laurence_Poulin-Perspective_Monde-credit_UdeSJean-Herman Guay, professeur connu de la communauté étudiante politique et plus encore, est en fait l’instigateur du baccalauréat d’études politiques appliquées créé dès 1991. Cet homme qui semble en impressionner plus d’un fut le premier politologue de l’Université de Sherbrooke.

Par Laurence Poulin

Au cours des années 2000, le baccalauréat a grandi avec l’avènement de divers projets et de nouveaux défis pour l’École de politique appliquée. Un de ces projets fut celui du site Perspective Monde, investigué par M. Guay en 2006 avec l’aide des équipes de politique et d’histoire de l’Université. Celui-ci en est maintenant le directeur. Ce site a pour but d’être un outil pédagogique servant à mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale en 1945. Différentes sections sont offertes afin d’apporter une foule de renseignements historiques et politiques. Une section « Pays » concerne 150 états et contient de multiples cartes, graphiques, statistiques et données. Une autre section met de l’avant les grands évènements internationaux depuis 1945. Par exemple, on y trouve l’inauguration du procès de Nuremberg, le contexte entourant la nomination du pape Jean-Paul II ou encore les Jeux olympiques de Pékin de 2008. Les onglets « Analyses » et « Documents vidéo » permettent aux étudiants ayant choisi certains cours d’être publiés sur ce site. Cela constitue la majeure partie du volet appliqué de l’École de politique.

Un premier contact important

De fait, les étudiants sont considérés comme des analystes en formation et sont encadrés par des professeurs et chargés de cours tels que Serge Gaudreau et Emmanuel Choquette lors de leurs différents travaux d’analyse d’actualités internationales. Il s’agit là d’un premier contact important avec le monde scientifique et d’un pas vers la communauté politique. Une autre section majeure du site est celle du glossaire, apportant une plus grande compréhension de termes politiques grandement utiles pour les étudiants du baccalauréat, mais aussi pour de nombreux curieux du monde entier avides de connaissances. Effectivement, le site Perspective Monde attire environ 7000 visiteurs par jour provenant des quatre coins du monde – même de l’Afrique francophone.

Possible fermeture en vue

Malheureusement, comme diverses autres sphères étudiantes universitaires, ce site est touché par les réductions budgétaires et risque de fermer. Pour le budget 2015-2016, la Faculté des lettres et sciences humaines indique ne pas pouvoir verser le 10 000 $ annuel. Cette somme s’ajoutait aux fonds versés par les professeurs et par la Fondation de l’Université, permettant son exploitation et ses mises à jour régulières.

En vue de la possible fermeture de Perspective Monde, je me suis entretenue avec la présidente de la Société d’études politiques (SEP), Rébecka Pinsonneault, afin d’en savoir davantage sur les mesures de mobilisation prises par les étudiants. En effet, la SEP encourage les étudiants à écrire une lettre d’opinion en leur nom contre l’arrêt de Perspective Monde par l’Université. Au moment d’écrire ces lignes, on recueillait encore des lettres d’étudiants et le comité de la SEP envisage la remise de ces lettres à l’administration de l’UdeS. Si cette mesure ne fait pas bouger les choses, la SEP envisage d’autres moyens de pression. Enfin, les membres du comité sont en attente d’un rendez-vous avec l’administration après la semaine de relâche afin de discuter de la problématique entourant Perspective Monde.

Comme l’a dit Jean-Herman Guay : « Je réalise que contrairement à un livre – on écrit, on publie – le virtuel, si ce n'est pas disponible, ça n'existe plus. […] C'est un produit de l'UdeS présent dans toutes les bibliothèques. »

En plus de faire rayonner l’École de politique de l’Université, le site Perspective Monde, sous la supervision de Jean-Herman Guay, permet de rendre accessibles, compréhensibles et tangibles des connaissances qui ne le sont pas toujours pour plusieurs d’entre nous.

Partager cette publication