Jesse Mac Cormak au centre-ville de Sherbrooke

Crédit photo © Jesse Mac Cormak Facebook officiel

Par Benjamin Le Bonniec

Jesse Mac Cormak, un nom qui ne vous dit peut-être rien. Pourtant, le jeune Montréalais écume depuis plusieurs années les bars et salles de concert de la province. À Sherbrooke, on a déjà pu le voir à plusieurs reprises sur la scène de La Petite Boîte Noire, avec son groupe Mak jusqu’aux premiers balbutiements solo (CRUSH et Music for the Soul en 2014) ou encore accompagnant la harpiste Emilie & Ogden. Jesse s’affiche aujourd’hui comme un artiste accompli, audacieux guitariste dessinant les contours d’une folk ancrée dans notre époque contemporaine. Au Boquébière le 7 juillet pour le Sherblues & Folk.

Jesse Mac Cormak dépoussière en effet un genre qu’on a tendance à isoler dans une mouvance d’un autre temps. Loin de la déferlante indie-folk insufflée par le virage acoustique de Nirvana et son magnifique Unplugged de 1994 et revitalisée par Fleet Foxes au milieu des années 2000, le folk, bien que toujours présent dans le paysage musical, n’a jamais su réellement se renouveler. Pourtant, le genre s’est trouvé un héros ces derniers mois, et c’est fort d’une tournée française remarquée au printemps et d’une première partie de Cat Power au Métropolis lors des Francos de Montréal il y a quelque jours que Jesse Mac Cormak sera l’un des artistes à suivre cette année à l’occasion du Sherblues & Folk. Il ouvrira le 7 juillet pour Betty Bonifassi sur la Grande scène extérieure et les plus insatiables pourront le retrouver plus tard en soirée dans l’antre du Boquébière.

Jesse, du bout de sa guitare, a le don et le sens de la mélodie qui n’est pas sans rappeler les chouchous du public montréalais, Half Moon Run. Mais l’une des dernières signatures de Secret City Record a les atouts pour jouer un cran au-dessus, parce que dépassé cette timidité exacerbée, Jesse Mac Cormak a tout d’un grand. À l’occasion de Montréal en Lumière, il avait volé la vedette à son pote Elliot Maginot aux termes d’une prestation de grande classe nous emportant dans les arcanes de cette folk langoureuse et sensuelle teintée de soul et de blues. Multipliant les solos énervés et envoutant à la guitare, le jeune musicien a un bel été à venir avec sa présence notamment au Festival d’été de Québec en compagnie de Foreigns Diplomats et d’Half Moon Run, justement.

Avec la sortie d’un nouvel EP, After The Glow, prévu pour le 16 septembre prochain, Jesse Mac Cormak est attendu et il devrait dans cet enregistrement nous en dévoiler un peu plus sur son univers et son incarnation actuelle de la musique folk contemporaine. On l’attend d’ores et déjà patiemment jeudi prochain dans le centre-ville de Sherbrooke pour deux concerts à ne manquer sous aucun prétexte.

Laissez-vous tenter... cliquez ici!


Partager cette publication