Par Jules Grégoire-Moisan

À la suite de l’élection de Joe Biden, il est possible de se questionner sur les potentiels impacts de ce dernier sur divers aspects de la société américaine. Ainsi, le sport étant partie prenante de la vie dans les deux pays, il est intéressant de se pencher sur les effets, bien qu’hypothétiques, d’une imminente présidence Biden relativement au sport.

La COVID-19

La COVID-19 ayant fait déjà plus de 200 000 morts aux États-Unis, il est impossible de concevoir la gestion des sports sans adresser le virus. Si la gestion de cette pandémie par le président sortant Donald Trump fut désastreuse, il semble être clair pour le nouvellement élu Joe Biden que la gestion de la crise sanitaire sera prise en main.

Effectivement, ce dernier a notamment manifesté son intention d’imposer le masque sur tout le territoire américain. Cette gestion plus ferme et affirmée de la part de la Maison-Blanche pourrait certainement influencer le sport américain, alors susceptible d’être largement restreint. En contrepartie, si Joe Biden gère effectivement la pandémie avec plus de conviction que son prédécesseur en limitant, voire en interdisant les foules, ou encore en imposant le masque et autres mesures, il est fort probable que les sports reviennent à la normale plus rapidement.

Ainsi, les ligues de sports professionnels qui ont des équipes au Canada, comme la LNH ou la NBA, pourraient bénéficier d’une meilleure gestion de la part de Washington et être en mesure de mieux planifier l’horaire de la prochaine saison et de peut-être se voir exemptées de la quarantaine obligatoire en rentrant au pays, selon le chercheur Vincent Boucher.

Un ton unificateur à la Maison-Blanche

Contrairement au président sortant qui semblait souvent miser sur la division, Joe Biden s’est constamment vendu comme un futur président de tous les Américains. Ce ton unificateur à la présidence américaine pourrait certainement changer de façon drastique la relation entre plusieurs sportifs professionnels et les institutions.

Souvenons-nous notamment de la déclaration très peu diplomatique de Donald Trump à l’endroit de Colin Kaepernick lorsque ce dernier avait posé un genou au sol pendant l’hymne national en guise de protestation contre la brutalité policière. Le président Trump avait déclaré notamment qu’il aimerait entendre les propriétaires d’équipes de la NFL dire « Get that son of a b*tch off the field right now » lorsqu’un joueur proteste de cette façon.

Il y a fort à parier que la présidence de Joe Biden apaisera ce genre de tensions entre le politique et le sport. Selon Tom Schad, les sportifs professionnels pourraient donc, sous Biden, être plus enclins à retourner visiter la Maison-Blanche à la suite d’une victoire de championnat.

Une possible réforme du sport universitaire

Les athlètes universitaires ne peuvent présentement pas profiter de leur nom et de leur image pour gagner de l’argent. Un projet de loi est à l’étude en ce moment au Congrès pour changer cette situation et même si la décision revient à cette institution, il demeure, toujours selon Schad, que Biden peut user de son influence pour faire passer la loi, les démocrates étant généralement plus sympathiques à la cause.

Seul l’avenir nous dira les réels impacts de la présidence de Joe Biden sur le sport, mais il n’en demeure pas moins que l’on risque de voir un changement important.


Crédit Photo @ The Phildelphia Inquirer

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *