Jose Bautista prêt pour une saison monstre

Par Christophe Lachance-Tardif

Un vent de soupir a été entendu à la grandeur du pays, le 18 janvier dernier, alors que l’agent libre étoile des Blue Jays de Toronto, Jose Bautista a signé un nouveau contrat pour demeurer avec les Jays en prévision de la prochaine campagne. Déterminé de montré au reste de la ligue qu’il n’est pas qu’un simple frappeur désigné de 36 ans en fin de carrière, Bautista pourrait très bien connaître une saison monstre en 2017.

Un hiver difficile

Ce qui s’annonçait pour être une saison morte remplie d’opportunités pour Bautista s’est avéré très décevante pour lui. Longtemps considéré comme étant un des meilleurs joueurs de champ droit de la ligue grâce à son gant et son coup de bâton qui hantait les lanceurs adverses, Bautista a décliné considérablement lors de la dernière saison ; montrant une fiche décevante .234 de moyenne accompagnée d’une défense médiocre dans la droite. Tous ses facteurs ont réduit considérablement sa valeur sur le marché des joueurs automne, puisqu’il n’a pas réussi à sécuriser une entente à long terme comme il le désirait. Il n’est pas à plaindre par contre, son contrat de 18 millions représente 800 mille dollars de plus que l’offre qualificative qu’il avait refusée en novembre dernier.

Un choix de première ronde désavantageux

Le fait que Bautista soit un des derniers agents libres à signer fut une surprise pour plusieurs dans l’industrie. Même si Bautista n’a pas connu une saison idéale à l’aube d’être joueur autonome, il possède encore une excellente connaissance de la zone de prise, de même qu’une discipline au bâton admirable. Il aurait sans aucun doute, aidé plusieurs équipes dans le besoin, mais le choix au repêchage attaché à son nom a énormément ralenti son marché. En effet, étant donné que Bautista a décliné l’offre qualificative des Jays, soit de 17,2 millions, l’équipe qui signe Bautista doit automatiquement envoyer son premier choix au repêchage en 2017 à titre de compensation. Une équipe comme les White Sox de Chicago auraient très bien pu avoir recours aux services de Joey Bats dans le champ droit, mais à quel prix? Bautista peut demeurer encore fort utile pour une équipe pendant encore une ou deux saisons, mais surtout pas contre un choix repêchage. Surtout pas pour un athlète de 36 ans en déclin.

L’âge ou les blessures?

Mais qu’est-ce qui a pu contribuer à ce déclin si soudain de production en 2016? Ses blessures au genou, à l’épaule droite et à l’orteil gauche ont grandement contribué à sa régression. Son âge a également joué un facteur. Il y a très peu de voltigeurs qui peuvent encore couvrir un grand étendu de terrain à 36 ans. Quoi qu’il en soit, Joey Bats est un compétiteur dans l’âme et il fera tout son possible pour faire taire les critiques unanimes quant à son déclin. Est-ce que Jose Bautista pourra défier le fameux father time? À suivre…


Crédit photo © Arturo Pardavila III

Partager cette publication