La Chronique verte

Par Rachel Genest

L’idée m’est venue d'écrire une chronique environnementale en lisant l’ouvrage de Béa Johnson, Zéro déchet. Je voulais que le message écologique puisse parvenir au plus de gens possible. Je vous propose donc une rubrique sur des alternatives vertes.

Prenons un premier exemple. Les produits corporels. J’ai d’abord fait l’expérience de fabriquer mon baume à lèvres. Il faut savoir que les tubes de baume à lèvres commerciaux ne sont pas recyclables. Pour être certain qu’un article le soit, nous pouvons contacter RécupEstrie ou encore nous informer à l’aide des sigles sur les produits. Pour le cas du plastique, s’il y a un triangle avec un chiffre entre 1 à 7, il est recyclable, sauf le styromousse. Le plastique dans nos sites d’enfouissement peut être très toxique pour le sol et l’on craint pour la contamination des nappes phréatiques.

Recette pour le baume : Faites fondre dans un contenant de verre (style Pot Masson) 1 c. à soupe de cire d’abeille, en vente à la Grande Ruche, avec 4 c. à soupe d’huile de tournesol, qui contient de la vitamine E, (n’importe quelle huile végétale peut être utilisée) puis déposer dans une casserole d’eau bouillante. Vous pouvez ajouter quelques goûtes d’huile essentielle. Transvider dans un petit contenant en métal ou en verre qui se referme. Croyez-moi sur paroles, vous n’aurez plus jamais envie de dépenser pour un baume à lèvres commercial!

Nous sommes tellement habitués à ce que d’autres fassent nos produits que nous oublions à quel point certains d’entre eux sont faciles à faire, donc abordable et plus écologiques. La fabrication de nos produits ne devrait pas être vue comme une corvée, mais comme un réel investissement pour le bien de la planète et pourquoi pas, de notre portefeuille! Je ne voulais pas m’arrêter au baume à lèvres. Ce fut donc le processus d’élimination des produits corporels commerciaux soit : les crèmes pour le visage et le corps à 30$ le pot ont été remplacées par du beurre de karité acheté en vrac; les tubes de dentifrices (non recyclables), changés par des comprimés dentaires lesquels viennent dans une boîte de carton (recyclable); mon gel douche substitué par une bonne vieille barre de savon achetée en vrac à l’ÉcoloBoutique puis mon tube de déodorant pour une barre déodorante. Nous pouvons faire des choix écologiques, il nous suffit parfois de quelques clics sur Google pour trouver la façon de faire nous-même nos produits.


© Rodrigue Turgeon

Partager cette publication