Par Martine Dallaire

Si la citrouille a la cote en octobre, plus particulièrement à titre décoratif, il n’en demeure pas moins que ce typique symbole de la fête de l’Halloween s’avère un atout dans notre assiette en raison de ses nombreuses vertus. Elle regorge de bienfaits nutritifs, qui s’avèrent un bonus dans le régime alimentaire des athlètes de tous les niveaux, en plus d’être abordable.

Un aliment ancestral ayant traversé le temps

La citrouille est une cucurbitacée faisant partie de la famille des courges, au même titre que le concombre, le zucchini, la courge butternut et la courge spaghetti. Originaire d’Amérique, elle aurait d’abord été cultivée au Mexique, il y a près de 8 000 ans. Ce serait grâce à l’explorateur espagnol Alvar Nunez Cabeza de Vaca, qui, en 1528, rapporta des graines de citrouille de la Floride, que les Européens auraient commencé à la consommer.

Composition nutritionnelle des citrouilles

Selon l’ouvrage Understanding normal and clinical nutrition, les citrouilles sont de puissantes alliées alimentaires. Faibles en calories (25 cal/100 g) parce qu’elles contiennent une bonne quantité d’eau, les citrouilles conviennent aux régimes alimentaires hypocaloriques. Leur richesse nutritionnelle réside surtout dans leur forte teneur en bêtacarotène, aussi connue sous le nom de vitamine A. Cela lui confère entre autres sa couleur orangée, en plus d’apporter de nombreux bienfaits pour la santé.

D’autres pigments de type caroténoïdes sont aussi présents dans la citrouille, comme la lutéine, également retrouvée dans le jaune d’œuf et la zéaxanthine, pigment conférant au maïs sa couleur jaune. Ces pigments contribuent à la santé oculaire.

Comme expliqué dans la mini-encyclopédie des aliments, en raison de sa richesse pigmentaire, la citrouille contient un important apport de vitamines C et E, de puissants antioxydants reconnus pour augmenter la résistance et la durée de vie des cellules et renforcir le système immunitaire. Enfin, la citrouille est riche en minéraux (potassium, magnésium et fer) et en fibres.

Intérêt nutritif de la citrouille pour les athlètes

Selon le site web Unlockfood.ca, consommer des citrouilles contribue à hausser la ration journalière en vitamine A et en antioxydants, ce qui s’avère non négligeable, puisque les besoins en vitamine A sont plus élevés chez les sportifs que chez les sédentaires. Sa richesse en potassium permet aux muscles d’être plus efficaces et d’assurer un meilleur traitement de l’adrénaline lors de l’entraînement. De plus, la sérotonine contenue dans ses graines aide à la gestion du stress et du sommeil.

Différentes manières de la consommer

Comme la citrouille n’a pas un goût très prononcé, on peut la cuisiner de diverses façons. Elle se marie bien au thym, à l’origan, au basilic, au gingembre, mais aussi à la vanille, à la cannelle et aux clous de girofle, que ce soit en plat principal, en accompagnement, en velouté ou en soupe. On peut la déguster en desserts, en confiture ou en compote. Elle peut même être incorporée à un café latté. On peut aussi en faire rôtir les graines, assaisonnées ou non, et les intégrer aux salades et couscous ou simplement les consommer seules pour la collation.


Crédit Photo @ Défisanté

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *