Par l’Équipe Fak on Bouge !

En tant que membres de la communauté universitaire, nous sommes plusieurs à passer beaucoup de temps par jour à adopter des comportements sédentaires et à être inactifs. Avec les études, les travaux et les nombreuses rencontres virtuelles, nous passons beaucoup de temps sur notre ordinateur, et donc à être sédentaire. Mais, qu’est-ce que la sédentarité ? Et quelle est la différence avec l’inactivité physique ?

Comment mesurer la sédentarité

Selon l’organisation The Sedentary behaviour Research Network (2011), la sédentarité se définit par un état d’éveil caractérisé par une dépense énergétique égale ou inférieure à 1,5 metabolic equivalent of task (MET). Selon l’Institut national de santé publique du Québec, le MET est une unité de mesure de coût métabolique. En effet, 1 MET correspond au coût métabolique que l’on dépense au repos complet afin de maintenir les fonctions vitales. On utilise des multiples de la valeur minimale (1 MET) pour mesurer le coût métabolique d’un effort physique. Par exemple, faire une marche avec ses amis équivaut en moyenne à 4,3 METs, alors que faire du ski alpin récréatif correspond environ à 5,3 METs.

Les comportements sédentaires, c’est quoi ?

Ces comportements font partie intégrante du concept de la sédentarité. Ceux-ci sont désignés comme étant les occupations que nous faisons en position assise ou allongée telles que regarder la télévision, utiliser son ordinateur, se déplacer en voiture, etc. La dépense énergétique reliée à ces comportements est très faible. Selon les statistiques, l’adulte canadien est sédentaire approximativement 9,5 heures en moyenne par jour, soit 69 % de son temps éveillé.

L’inactivité physique

L’inactivité physique est bien différente de la sédentarité. Effectivement, toujours selon l’organisation The Sedentary behaviour Research Network (2011), celle-ci est caractérisée par un niveau insuffisant d’activités physiques. Effectivement, une personne est inactive lorsqu’elle n’atteint pas les recommandations de 150 minutes d’activités physiques d’intensité moyenne à vigoureuse par semaine ou n’atteint pas au moins 7500 pas par jour. D’ailleurs, selon Statistiques Canada, seulement 15 % des adultes canadiens accumulent 150 minutes d’exercices d’intensité modérée à vigoureuse par semaine. Cela représente une intensité entre 12 et 17 sur l’échelle de perception de l’effort de Borg, une unité de mesure quantitative qui décrit l’intensité d’un exercice de léger à très difficile.

Pour résumer, si une personne ne pratique pas d’activités physiques régulières, par exemple de la course ou de la marche, et qu’elle ne fait pas plus de 7500 pas par jour, elle est considérée comme inactive. Tandis que, si elle passe la plupart de sa journée en position assise, à écouter ses émissions favorites ou à réaliser des travaux, elle est une personne considérée comme sédentaire. Bref, si vous vous reconnaissez dans cette situation, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe de Fak On Bouge ! pour des trucs et astuces sur le sujet.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *