La FEUS se prépare pour l'automne

Congres_FEUS_petit

Léo Fugazza

Le Congrès de l’été 2014 de la FEUS se déroulait cette fin de semaine dans les locaux de la Faculté de génie. Le samedi prenaient place quatre comités d’études, divisés entre les affaires externes, universitaires, institutionnelles et des campus, tandis qu’un Conseil des membres plus large se tenait le dimanche. La participation était par contre famélique, et bien que le quorum des diverses instances ait déjà été réduit pour la session d’été, il n’a été atteint que de peine et de misère. Les associations membres ont tout de même pu débattre des dossiers, en plus de procéder aux élections pour le Conseil exécutif de la FEUS pour l’automne.

Parmi les faits saillants du Congrès, on peut noter que les délégués ont préparé le terrain pour le renouvellement de l’entente entre la FEUS, le REMDUS, l’Université et la STS concernant la passe d’autobus des étudiants de l’Université, ainsi que les négociations à venir avec la sécurité concernant un règlement entourant les activités sociales avec alcool, considérées comme une priorité pour la FEUS. Une recherche sur l’évaluation anonyme a également été adoptée. Des représentants de l’Université sont venus présenter la situation budgétaire actuelle et les compressions additionnelles de près de 15 M$ imposées par le gouvernement Couillard. Les associations membres ont fait de cette problématique un enjeu majeur, à surveiller de près. Elles ont également autorisé le déclenchement de deux référendums, l’un sur une hausse des cotisations de la FEUS, et l’autre sur une hausse des cotisations de la CFAK, la radio universitaire de Sherbrooke. Ils se tiendront avec le référendum de désaffiliation de la FEUS à la FEUQ prévu pour l’automne. La communauté étudiante sera donc invitée à se prononcer sur ces diverses questions en une seule fois. Les associations membres de la FEUS ont aussi pris position sur les désaffiliations du MAGE-UQAC (Mouvement des associations générales étudiantes de l’Université du Québec à Chicoutimi) et de l’AGECAR (Association générale des étudiants du campus à Rimouski de l’Université du Québec à Rimouski) de la FEUQ, dont est membre la FEUS. La question, qui avait été reportée d’assemblée en assemblée depuis plus de neuf mois, a finalement été tranchée en faveur de la reconnaissance de la désaffiliation des deux associations de région de la fédération universitaire.

Plusieurs questions ont été mises en dépôt pour le prochain Congrès de la FEUS, les 27 et 28 septembre. Ce même Congrès devra également traiter des modalités du référendum de désaffiliation de la FEUS à la FEUQ. Heureusement, les associations membres ont également élu lors du Conseil des membres sept personnes expérimentées pour remplir les postes du Conseil exécutif de la FEUS à l’automne, soit Patrick Groleau comme Responsable aux affaires universitaires et à la recherche, Marie-Rose Desautels comme Responsable à la condition étudiante et aux droits étudiants, Alexandre Régis comme Responsable au secrétariat général, Charles Tremblay-Routhier comme Responsable à l'exécutif, Joël Vaudeville comme Responsable au développement durable et aux affaires communautaires et locales, Julie Chamberland comme Responsable aux affaires nationales et politiques et Guillaume Plourde comme Responsable aux activités étudiantes. Le poste de Responsable aux relations et communications demeure par contre vacant, mais les autres exécutants de la FEUS se disent prêts à attaquer les dossiers à venir.

Dans l’immédiat, la FEUS et ses associations membres se concentrent maintenant sur le Défi têtes rasées qui se tiendra le 10 juillet au campus principal ainsi que sur la soirée implication de la FEUS du 22 juillet. L’automne pour la FEUS s’annonce chargé, mais en attendant, l’été continue de battre son plein.

Note de la rédaction: par souci de transparence, il est à noter que l’auteur a été Secrétaire général de la FEUS de l’hiver 2013 à l’hiver 2014.

Partager cette publication