La fin de la neutralité du net?

Net_Neutrality_Getty_petitL’équivalent américain du CRTC, la FCC (Federal Communication Commission), a approuvé une proposition qui permettrait aux fournisseurs d’accès internet d’offrir un « traitement préférentiel » aux différents acteurs du web. Assistons-nous à un tournant de l’histoire d’internet?

 Guillaume Turcotte

Le 15 mai dernier, la FCC a approuvé un texte défendu par son président Tom Wheeler dans un vote de ses membres de 3 contre 2, prévoyant une refonte de la législation de l’internet. Le projet est maintenant à l’étape de la consultation publique, et les Américains sont invités à se prononcer sur celui-ci. Une décision définitive sera prise au début de l’automne, mais on parle déjà de la mort annoncée de la neutralité du Net.

Qu’est-ce que la neutralité du net?

Imaginez la bande passante comme un énorme tuyau par lequel passent les bits d’information internet de leur source jusqu’à votre ordinateur. Aujourd’hui, la totalité de la bande passante disponible est fournie aux utilisateurs sans discrimination à l’égard de la source ou de la destination de l’information, d’où le terme « neutralité du net ». Avec la nouvelle loi, les géants des télécommunications comme Comcast et Télécom, principaux fournisseurs d’accès internet aux États-Unis, pourraient moduler le débit d’information sur la bande passante en fonction de certains tarifs (resserrer ou desserrer le tuyau selon le client, ses demandes et sa capacité de payer donc).

En résumé, cela veut dire que des compagnies comme Netflix, YouTube et Facebook, qui utilisent beaucoup de bande passante, devraient débourser plus d’argent afin de garder la même vitesse de navigation sur leur site, ce qui signifie des frais supplémentaires sur la facture du consommateur en bout de ligne. Les fournisseurs pourraient aussi offrir des tarifs plus chers directement aux utilisateurs massifs de streaming ou de jeux en ligne.

Cependant, les principales inquiétudes soulevées concernent les plus petits sites. Incapables de payer la note pour avoir un débit internet haute vitesse, les futures startups voulant concurrencer YouTube ou Facebook pourraient voir leurs utilisateurs rebutés par la lenteur de navigation sur leur site. Imaginez si une telle loi avait été en vigueur à la naissance de Facebook, celui-ci n’aurait peut-être jamais pu détrôner un site comme MySpace.

Mon petit Édito

À mon sens, ce projet de la FCC est très inquiétant. En cette ère de cynisme politique, où les jeunes sont de moins en moins impliqués dans la vie démocratique, l’internet représente un forum incroyable afin d’exprimer leur vision du monde.

L’internet est aussi un contrepoids essentiel aux médias traditionnels, aujourd’hui largement menés par des intérêts économiques. Malheureusement, le projet proposé par la FCC est un pas de plus pour que les intérêts capitalistes changent le visage de l’internet.

En somme, il ne faut pas tenir pour acquis notre internet abordable et libre. S’il y a une cause importante à défendre pour notre génération, c’est bien la neutralité du net, et il faut s’exprimer avant qu’il ne soit trop tard.

Aussi, il ne s’agit pas d’un problème exclusivement américain, puisque cette décision aura certainement des répercussions sur les façons de faire de notre côté de la frontière.

Pour ceux qui veulent plus d’information, voici plusieurs vidéos intéressantes (en anglais) :

Internet Citizens : Defend Net Neutrality

https://www.youtube.com/watch?v=wtt2aSV8wdw

Hank vs. Hank : The Net Neutrality Debate in 3 minutes

https://www.youtube.com/watch?v=mc2aso6W7jQ

Net Neutrality : Is the Internet a Public Utility

https://www.youtube.com/watch?v=-ft-bU9tn5c

Will the End of Net Neutrality Be Bad for Gamers?

https://www.youtube.com/watch?v=SEHG1s1uv5o

Partager cette publication