La Galerie d’art de l’Université de Sherbrooke fait de nouvelles acquisitions

Par Ariane Drainville

Mardi le 16 octobre passé s’est réuni un comité d’acquisition d’œuvres d’art composé d’acteurs des différentes sphères de l’Université de Sherbrooke. Le but de la réunion était de prendre connaissance des différentes propositions de dons pour décider quelles œuvres méritent leur place au sein des collections de l’UdeS.

Une rencontre annuelle

Le comité, réuni par madame Suzanne Pressé, coordonnatrice de la Galerie d’art du Centre culturel, était notamment composé de madame Monique Nadeau-Saumier, historienne d’art, de la professeure Jocelyne Faucher, secrétaire générale représentante du comité de direction de l’UdeS, de monsieur Mario Trépanier, directeur général du Centre culturel et de madame Josianne Bolduc, artiste et coordonnatrice du certificat en arts visuels. Un étudiant et une étudiante étaient aussi présents.

D’entrée de jeu, madame Pressé a expliqué la Politique des arts et de la culture de l’UdeS aux invités. Elle a tenu à préciser que l’UdeS est la seule université du Canada à avoir adopté une telle politique, signe que l’Université a les enjeux de la diffusion et de la conservation d’œuvres d’art bien à cœur.

Les collections

Parmi la collection Prêt d’œuvres d’art de la Galerie, ce sont environ 1000 œuvres qui sont disposées à plusieurs endroits sur les trois campus de l’UdeS. Elles sont à la disposition des membres du personnel qui souhaiteraient agrémenter le décor de leur bureau ou pour ajouter de la couleur à certains corridors passants. Chaque œuvre est inventoriée de manière très stricte : c’est donc dire que la Galerie prend son travail de conservatrice d’œuvres très au sérieux.

Outre la collection Prêt d’œuvres d’art, il y a aussi la Collection d’œuvres d’art patrimoniales sur laquelle le comité a dû se prononcer. Les œuvres qui composent cette collection sont considérées comme marquantes pour l’historiographie québécoise. En entrant dans la collection, elles deviennent attestées biens culturels par Patrimoine Canada pour leur intérêt exceptionnel et leur importance nationale. Ces œuvres seront conservées dans des conditions optimales à la Galerie. Cette catégorie est limitée à 30 % des œuvres de la Collection avec un maximum de cinq acquisitions par année.

Les choix du comité

Les choix du comité sont dirigés à l’aide de certains critères préétablis : reconnaissance des artistes, valeur esthétique de l'œuvre, état de l’œuvre, intérêt que présente l’œuvre et capacité de l’Université de Sherbrooke de préserver l’intégrité physique et intellectuelle de l’œuvre, de la rendre accessible au public et d’en assumer les coûts de conservation.

Cette année, la Collection patrimoniale acquerra donc deux huiles sur toile de Richard-Max Tremblay représentant les arts de la scène, deux photomontages de Daniel Corbeil exposant les conséquences des changements climatiques et une sculpture de fonte peinte de Armand Vaillancourt.

Pour la collection Prêt d’œuvres d’art, plusieurs œuvres ont été acceptées parmi les 46 proposées. Parmi celles-ci, les toiles de Pierre Chénier, que l’on peut présentement retrouver face au local C3-2071 de l’École de musique, un imposant corpus de 18 œuvres de Monique Voyer ainsi que mon coup de cœur personnel, un livre de 24 lithographies de Robert Roussil accompagnées de poésie de Claude Belleudy, feront désormais partie de la collection. Vous pourrez peut-être admirer ce dernier à la bibliothèque dans les prochains mois, qui sait?


Crédit Photo @ Destination Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse