La guignolée des médias : donner pour faire du bien et se faire du bien !

Par Martine Dallaire

Sherbrooke figure parmi l’une des plus pauvres villes au Québec. À titre de circonscription, elle occupe actuellement le 117e rang sur une possibilité de 125 circonscriptions provinciales, au chapitre du revenu moyen des ménages. La communauté universitaire n’y fait pas exception. C’est l’une des raisons pour lesquelles les organismes d’aide alimentaire comme la Fondation Rock-Guertin et Moisson Estrie s’entendent pour dire que La guignolée des médias leur permet de poursuivre leurs activités au quotidien, toujours dans le but d’aider les moins nantis. Encore une fois, Le Collectif joindra les rangs des médias impliqués dans cette grande organisation qui aura lieu le 5 décembre prochain, entre 7 h et 9 h, sur les deux campus sherbrookois.

Des statistiques qui ne mentent pas

On compte au Québec, bon an, mal an, près de 1,9 million de demandes d’aide alimentaire mensuelles. Plus du tiers de ces demandes sont faites par de jeunes familles. L’an dernier, Moisson Estrie a aidé en moyenne 18785 personnes chaque mois.

Un rendez-vous incontournable

Quelques membres du personnel des médias étudiants s’installeront sur les terrains de l’Université de Sherbrooke, contenants à la main, pour récolter les dons de la population. Des boîtes pour les denrées non périssables seront également installées à proximité des tables de collecte, qui se fera dans une atmosphère festive.

Quand l’union fait la force

La guignolée des médias permet aux médias, toutes catégories confondues, de se mobiliser en vue d’apporter soutien et réconfort aux moins nantis de notre société. L’année dernière, pour la région Estrie/Bois-Francs, l’événement a permis d’amasser 229000 $ (71000 $ à Sherbrooke) et près de 20000 kg de denrées. Chacun est invité à donner à la hauteur de ce qu’il peut et chaque petit geste compte beaucoup.

En dépit que l’activité principale se tienne le 5 décembre, la campagne se poursuivra toutefois jusqu’au 24 décembre dans tous les établissements Amis de La guignolée, soit les magasins Provigo, les pharmacies Jean Coutu, de même que les épiceries Maxi et le groupe Via Capitale. Avec les Fêtes de fin d’année qui approchent, le mois de décembre est le moment idéal pour poser un beau geste en faveur des plus démunis.

Un coup de main apprécié des organismes d’aide alimentaire

Pour les organismes d’aide alimentaire tels que la Fondation Rock-Guertin, qui distribue les Paniers de l’Espoir, ou Moisson Estrie, La guignolée des médias est très importante pour les gens dans le besoin, puisque les demandes d’aide alimentaire ne cessent d’augmenter. Elle représente un beau cadeau que les médias font annuellement à ces organismes. C’est aussi une belle activité de sensibilisation et une implication sociale où la compétition est inexistante entre les médias et tous mettent l’épaule à la roue.

Rappelons aussi qu’il sera possible de faire des dons en ligne ou par téléphone. Cette année encore, les gens pourront donner via texto en envoyant NOEL ou XMAS avec le numéro abrégé 20222. Un don automatique de 10 $ sera prélevé sur le compte téléphonique du donateur.


Crédit Photo @ Michel Caron

Partager cette publication

Laisser une réponse