LA RESPONSABILITÉ DU CADEAU

Par Guillaume Marcotte

Eh oui, le temps des Fêtes est passé dans le temps de le dire et nous en sommes maintenant à ranger les boîtes dans la garde-robe pour les cadeaux de l’année prochaine. Avez-vous eu du plaisir cette année? Vous êtes-vous fait surprendre par les présents qui vous ont été offerts? Ou vous êtes-vous forcés à feindre une moue de joie pour ne pas blesser vos proches? 

Je me rappelle lorsque j’étais enfant à quel point j’étais fébrile à l’idée de déballer mes cadeaux. La simple perspective d’avoir de nouveaux jouets me remplissait d’une énergie électrisante qui me faisait apprécier Noël. C’était l’apogée de l’année : ce pour quoi j’avais été un bon élève toute l’année. Curieux, alors, comment cette année a été différente de toutes celles qui ont précédé.

Peu avant décembre, j’ai dit à ma mère de ne pas m’offrir de présents pour Noël. A-t-elle respecté mon souhait? La réponse est sans surprise non. Sa tristesse et sa confusion étaient apparentes, et bien que je n’aime pas attrister ma mère, j’étais décidé à ne pas revenir sur ma décision.

Pourquoi donnons-nous des cadeaux à Noël? Pour faire plaisir.

Pourquoi faisons-nous plaisir spécifiquement à Noël? Parce qu’il s’agit d’une tradition.

Pourquoi écoutons-nous une tradition vieille de plus de 2000 ans? Parce que questionner, c’est po l’fun!

Le fait est que la plupart des présents offerts dans le temps des Fêtes se retrouveront rangés quelque part dans la maison à accumuler la poussière, réponse à une société de consommation tellement dense qu’elle en est devenue la norme. La tradition du cadeau s’est transformée en une responsabilité, car il est attendu de nous d’offrir des cadeaux.

Ainsi, je vous pose la question : avez-vous eu du plaisir cette année? Vous êtes faits surprendre par les présents qui vous ont été offerts? Ou vous êtes-vous forcés à parcourir les magasins durant d’innombrables heures à la recherche du parfait cadeau?


Crédit photo © Amoureusement Soupe

Partager cette publication