La Revue Cavale, la littérature en mouvement

Par Sébastien Francoeur

Saviez-vous que l’Université de Sherbrooke possède sa propre revue littéraire? Vous pouvez envoyer vos textes (poèmes, nouvelles, fragments, etc.) à revuecavale@gmail.com pour les faire publier! En ce moment, l’appel de texte en vigueur jusqu’au 14 septembre porte sur le thème des « quétaineries ». Vous pouvez aussi venir à la soirée « Les mots en Cavale », organisée dans le cadre des Journées de la Culture, le 28 septembre prochain. Au programme, un lancement littéraire et un micro ouvert!

Mais qu’est-ce que Cavale?

La revue est un tremplin pour les écrivain.e.s de la relève souhaitant se faire connaître. De plus, elle fonctionne exclusivement grâce à l’implication d’étudiant.e.s à l’UdeS, qui peuvent ainsi acquérir de l’expérience dans le monde de l’édition et partager leurs opinions sur les créations littéraires dans des discussions animées.

Comment ça fonctionne?

Cavale a à sa tête deux corédactrices, Mélanie Boilard et Mylène Fréchette. Celles-ci lancent un appel de texte sur Facebook. Les personnes intéressées sont ainsi informées du thème sur lequel elles doivent écrire. Au fur et à mesure que les textes sont envoyés, un.e secrétaire d’édition accuse réception des créations, les anonymise et les partage au comité de lecture. Le comité peut ainsi lire les différentes soumissions, voter et commenter. Par la suite, l’équipe se réunit pour que ses membres débattent de leurs textes favoris ou parlent de différentes pistes pour la retouche d’un texte. C’est aussi le moment où les membres s’accaparent les créations qu’ils veulent aider à retravailler.

Les auteur.e.s qui sont choisis ont environ un mois pour peaufiner leur texte à l’aide des commentaires du comité de lecture. Le tout se passe toujours en ligne, sur Google docs, afin de garder la communication avec les auteur.e.s ouverte. Lorsque les textes ont été retravaillés, il faut les envoyer à l’équipe de révision linguistique, qui révise les créations afin de s’assurer qu’aucune erreur ne s’y soit glissée. Le produit fini est envoyé à l’infographe qui fait la mise en page et crée des illustrations. Nos corédactrices peuvent ensuite envoyer le numéro à une imprimerie. Finalement, un grand lancement a lieu où sont invité.e.s les auteur.e.s, l’équipe de Cavale et tout le lectorat de la revue. Des exemplaires sont vendus et distribués lors de la soirée, où les gens discutent et lisent des textes autour d’un verre.

Vous pouvez vous impliquer auprès de la revue en nous contactant via la page Facebook Cavale : arts et littératures en mouvement ou en envoyant un e-mail à revuecavale@gmail.com.


Crédit Photo @ Cavale Arts et Littératures en Mouvement

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.