La Sherbière, un incontournable de la région

Par Camille Pilote

Le 13 juin dernier, amateurs de bières, restaurateurs et médias étaient réunis au pub Le King Hall pour le dévoilement tant attendu de la Sherbière, nouvelle bière brassée par la microbrasserie Siboire. En collaboration avec Bières dépôts au Vent du Nord, les initiateurs du mouvement #Sherbière ont l’ambition d’en faire la carte de visite de la région, rien de moins.

Sous l’ambiance chaleureuse du fameux pub Le King Hall, tous attendaient avec impatience le grand dévoilement auparavant gardé secret. Sherbière à la main, amateurs de bières artisanales et restaurateurs discutaient en attendant le début de la soirée qui se présentait sous une formule de 4 h à 7 h.

« Le projet Sherbière, entre autres, a comme objectif d’amener des gens de l’extérieur à venir vivre l’expérience Sherbière. Mais, l’expérience Sherbière, ce n’est pas juste de boire de la bière, c’est la gastronomie, la restauration, c’est tout ce qui entoure ça! » explique Jonathan Gaudreault, copropriétaire et maître brasseur au Siboire.

Même si la bière est disponible depuis quelques semaines déjà, cette soirée avait pour but d’en faire le lancement officiel et d’inciter les restaurateurs à l’adopter dans leurs établissements. Plusieurs collaborateurs se sont joints au mouvement #Sherbière et il est maintenant possible de déguster cette bière de soif aux quatre coins de la ville. On pense notamment aux restaurants Auguste, Beaumann, La Buvette du Centro, L’Empreinte, Le Tapageur, et même le Strom Spa, pour ne nommer que ceux-ci.

L’idée du projet est venue tout d’abord par le mot-clic francisé #Sherbière, largement utilisé par le passé pour décrire l’expérience Sherbrooke. Comme la ville se dote de plusieurs belles microbrasseries et même d’une malterie, les créateurs de la #Sherbière ont vu une chance en or de faire briller la belle région de Sherbrooke par leur bière et souhaitent inviter les gens à se joindre au mouvement.

Jonathan Gaudreault et Nicolas Ratthé, copropriétaire du Vent du Nord, ainsi que leurs acolytes ont décidé de créer une Lager sherbrookoise inspirée par les Pilsner tchèques que tous apprécient. « On voulait quelque chose qui est accessible, mais qui, au niveau du goût, est à la hauteur de tout ce que le reste des gens de Sherbrooke fait dans la gastronomie », indique le copropriétaire du Siboire.

Comme c’est un projet pensé local, la bière est entièrement fabriquée à partir d’ingrédients du Québec. Elle est composée majoritairement de malte (Malterie Innomalt à Sherbrooke), de houblon (Houblon Bastien à Terrebonne et Houblon des Jarrets Noirs de la Beauce) et finalement, de levures (Le Labo – Solutions Brassicoles de La Pocatière). Le tout est composé à 95 % d’eau d’ici, la deuxième meilleure eau en Amérique du Nord. Un projet pensé pour les québécois et qui encourage les producteurs locaux.

Au niveau du goût, il s’agit d’une bière « pintable », c’est-à-dire, une bière de soif accessible et rafraîchissante. Loin d’être sans saveurs, le goût de cette Lager herbacée rappelle celui des bières européennes et s’apparente à celui du foin. On ne détecte presque aucune amertume en fin de bouche. Assez opaque, on pourrait la qualifier de bière douce, voire ronde. Les amateurs de bières distingueront son goût plus complexe et plus recherché qu’une « pintable » ordinaire.

Déjà récipiendaire d’une médaille Grand Or et d’une mention « meilleure bière de soif » au concours Prix du Public Bière 2019, la Sherbière a tout le potentiel pour faire rayonner la magnifique région de Sherbrooke et ainsi, devenir un incontournable pour les Québécois de passage par chez nous.

Partager cette publication

Laisser une réponse