Par Émilie Lalonde

 

Le choc fut grand, hier le 6 octobre, pour les spectateurs de la LUIS. L’arbitre auquel l’assemblée s’était attachée lors des dernières parties brillait par son absence, tout comme le capitaine des bleus Thanh Nguyen. Malgré cela, les verts et les bleus se sont affrontés avec aplomb comme de véritables petits soldats.

 

L’échange

Les verts et les bleus se sont talonnés lors de ces deux heures de pure créativité. Toutefois, c’est vraiment le début de la partie qui s’est révélé être le plus serré. La troisième improvisation ayant pour titre En direct a abouti en une égalité. Ne se laissant pas marcher sur les pieds, l’équipe des bleus a remporté les trois improvisations suivantes. Les verts ont refusé la domination de leurs adversaires et ils ont entrepris une remontée. Puis, ce fut une véritable partie de ping-pong : les points allaient d’un côté, puis de l’autre. Il est important de mentionner qu’un comptage s’avérait souvent nécessaire pour savoir à quelle équipe irait le point.

Arbitre peu sévère ou joueurs modèles

Cette semaine, il n’y a eu que très peu de punitions et elles ont toutes été attribuées lors de la deuxième partie de cette soirée. D’abord, l’arbitre a pénalisé les deux équipes d’une confusion lors de l’improvisation mixte Jasette et petit plaisir. Les joueurs ne se sont d’ailleurs pas opposés à cela. Finalement, les bleus ont été sanctionnés d’un cabotinage lors d’une improvisation qui portait sur les menstruations. L’arbitre a qualifié cette dernière de cinglante. Les bleus n’ont pas accepté cela comme une fatalité ! Ils ont prouvé qu’ils étaient drôles en remportant le point final !

Les trois étoiles de la soirée en action. © Sebina Jankovic.
Les trois étoiles de la soirée en action. © Sebina Janković.

Victoire aux bleus

Malgré leurs deux pénalités et l’absence de leur capitaine, les bleus ont remporté les honneurs avec la marque finale de 9 à 7. Les verts peuvent toutefois se consoler, car deux des trois étoiles de la soirée étaient de leur côté. Félicitations à Élodie Turcotte et à Bruno Girouard de l’équipe des verts, ainsi qu’à Léonie Alain du côté des vainqueurs. Cette semaine, l’humour était tout en subtilité et des personnages extrêmement intéressants sont nés de cela.

La semaine prochaine, tout comme vous, les joueurs de la LUIS prennent relâche (ou ils essayent !) Ils seront de retour le 20 octobre à la petite salle du Centre Culturel.


© Sebina Janković

Partager cette publication