La Well Sud à l’aube du changement : trois projets qui redonnent espoir

Par Mai Lie Caya

La Ville de Sherbrooke annonçait le 18 janvier dernier de grandes nouvelles pour la revitalisation de son centre-ville. En effet, trois propositions ont été déposées afin de répondre à l’appel d’offres destiné à trouver un projet qui serait à la hauteur pour positionner la Ville comme pôle de développement à la fois économique, touristique et culturel. Après le retrait du projet Well inc. du consortium, à la tête duquel se trouvaient le Fonds immobilier de la FTQ, SherWeb et Groupe Custeau, le développement de la rue Wellington Sud peut désormais reprendre son cours.

Les groupes à la tête des trois propositions sont le Groupe Custeau, qui retourne au combat accompagné de partenaires plus engagés, suivi de Dusco ainsi que Projet Espace W s.e.c. Contrairement à la proposition du projet Well inc., qui avait été jugé comme étant désorganisé, baignant dans trop d’incertitudes pour faire avancer concrètement le processus de développement, les trois nouvelles propositions sont prometteuses vu l’habitude des gens d’affaires à effectuer ce type de transaction au centre-ville. Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, statue même qu’il « [est] fier d’avoir des projets concrets sur la table ». M. Lussier évoque aussi qu’« il [leur] reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mais [qu’il est] confiant que la population sherbrookoise aura droit à un projet structurant qui donnera l’impulsion nécessaire à la revitalisation du secteur Wellington Sud ».

Il y a presque un an que la ville restait sans nouvelle après avoir été larguée par le consortium. Maintenant que trois nouveaux projets ont été proposés en mi-janvier 2019, les commerces de la rue Wellington Sud affichent un nouvel espoir. En effet, pour eux, l’abandon du Well inc. n’a pas passé inaperçu considérant l’occasion de prospérité économique que le développement de la rue représentait pour eux aussi. Remarquons que certains bâtiments abandonnés de la Well ainsi que la négligence des bâtiments empêchent d’exploiter le plein potentiel de la zone économique.

Ce n’est qu’au printemps prochain que les citoyens pourront avoir davantage de détails quant au projet qui viendra raviver la rue. Ce qui est toutefois dévoilé concernant la préparation du site est notamment la prise en charge d’un stationnement public étagé ainsi qu’une place publique. De plus, le projet de Well Sud prend en compte un espace réservé au Quartier général de l’entrepreneuriat disposant d’une superficie d’au moins 70 000 pi2 de 4 à 10 étages. D’ailleurs, la ville a prévu un montant de 25 millions de dollars destiné aux dépenses associées à l’établissement des infrastructures souterraines, la construction du stationnement ainsi qu’au travail de décontamination devant s’ensuivre afin d’assurer le renouveau de la Well Sud.

Mais avant toute chose, les trois groupes de promoteurs devront faire passer leur dossier sous une évaluation qui déterminera si les projets répondent exactement aux critères de l’appel d’offres. Par la suite, chacun des dossiers sera examiné par un comité de sélection, composé de fonctionnaires de la Ville de Sherbrooke ainsi que d’experts et d’expertes externes, dont l’objectif sera d’évaluer la qualité des projets. Les dossiers seront soumis à l’examen de la mixité des usages, évalués selon le caractère innovant des constructions proposées, de leur distinction de même que sur l’aspect de leur durabilité. Ensuite viendra le temps au conseil de poser ses recommandations auprès du conseil municipal. Après avoir passé à travers un processus de 12 semaines, le conseil rendra public les recommandations et ce n’est qu’à partir du printemps prochain que les citoyens pourront en savoir davantage sur le statut de développement de la Well Sud. Si un des projets de revitalisation est retenu, le premier coup de pelle sera donné en 2020.

Partager cette publication

Laisser une réponse