L’AGEFLESH est en grève

11084452_10153761068459816_724642327_n

Par Vanessa Racine

L’Assemblée de l’AGEFLESH a eu lieu cet après-midi afin de voter pour ou contre la grève. On rappelle que depuis plusieurs semaines de nombreuses universités et cégeps du Québec se sont mobilisés pour faire entendre leur voix contre l’austérité. En effet, à ce jour, près de 80 000 étudiants seront en grève le 2 avril pour la Manifestation nationale. De plus, 60 associations étudiantes, représentant près de 50 000 étudiants, sont présentement en grève générale reconductible ou détiennent un mandat de grève général reconductible.

Plusieurs rebondissements ont eu lieu avant le début de l’Assemblée. Les organisateurs n’avaient pas prévu un public aussi nombreux. Après un changement de salle (Maurice O’Bready) et une levée de cours en après-midi, l’Assemblée générale a finalement commencé avec 1h00 de retard. La salle, pouvant contenir près de 1750 personnes, était remplie à moitié.

Plusieurs étudiants, avec des opinions assez mitigées, se sont levés pour faire entendre leur voix. Voici quelques exemples :

« Je suis très mitigée face au moyen, car la grève n’est pas toujours un moyen efficace. La grève de 2005 avait une cohésion au niveau des étudiants, ce qui a amené à sa réussite. Si on part en grève, plusieurs choses importantes sont à corriger, comparativement à celle de 2012.»

« Une semaine de grève seulement est demandée, et c’est reconductible. Donc si rien ne se passe durant une semaine, on ne la reconduit pas »

 « La grève est un moyen efficace pour se battre contre l’austérité. Pensez à vos futurs emplois, ils coupent présentement dans le secteur public. Ça peut vous atteindre dans le futur. Même à l’université, les budgets sont coupés, les professeurs ont de la pression et la qualité de l’enseignement est mise à rude épreuve. »

Une proposition a d’abord été faite : l’AGEFLESH a proposé une grève du 30 mars au 7 avril inclusivement, ne touchant pas les étudiants en stage. Une contre-proposition a ensuite été faite par une étudiante, demandant de changer le 30 mars contre le 24 mars.

Après plusieurs autres amendements, un vote a été fait pour une proposition de grève du 24 mars au 7 avril inclusivement. Le vote, à main levée, a été divisé comme suit : 396 Pour 370 Contre et quelques abstentions. La proposition a donc été acceptée majoritairement par les étudiants.

Finalement, suite à près de quatre heures de débat, l’AGEFLESH a tenté de proposer comme dernière proposition un vote référendaire le mercredi 25 mars et le jeudi 26 mars, avec une majorité de contre. L’Assemblée générale s’est donc terminée ainsi et l’AGEFLESH est en grève, suite à un vote des plus mitigé.

Les étudiants sont aussi invités à participer à la Manifestation nationale le 2 avril prochain. Le Collectif continuera à suivre les développements dans les autres facultés pour les prochains jours.

Partager cette publication