Agora_Nora T. LamontagneIl y a deux ans, quand j’ai mis les pieds à l’Université de Sherbrooke pour la première fois, la première chose qui m’a frappé c’est ce bassin bleu, vide et sans vie. La fontaine n’est maintenant plus et on a choisi de transformer cet espace désuet en une agora vivante et moderne. Un an après cette décision, bilan sur les travaux.

Simon-Pierre Gagnon

En arrivant sur les campus pour la session d’été 2014, nombre d’étudiants furent surpris de voir l’état du paysage face à la bibliothèque. Encore des barrières, des roches, des cônes… Les travaux semblent bien loin d’être terminés. L’agora semble n’être terminée qu’à moitié et au centre, là où on s’attendait à y voir un beau plateau avec tables à piquenique comme il y en a devant la FLSH ou la Faculté de Génie, on n’y voit que le reflet de ce dur hiver qui ne finit plus : une flaque, un bassin, un lac.

Lorsqu’on regarde l’annonce qui fut faite l’automne dernier, on nous mentionne un bassin de rétention d’eau pour contrer les débordements en cas de pluie ou de fonte des neiges. Il serait donc parfaitement normal d’y voir autant d’eau.

Malgré tout, plusieurs semblaient déçus du résultat. Où pourra se tenir la scène promise? Pourrons-nous vraiment utiliser cet espace pour les spectacles comme le spectacle de la rentrée? Nous le saurons dans quelques mois.

Les travaux sont encore en cours. Le projet, qui devait se terminer l’automne dernier, en est dans ses dernières étapes : asphaltage de la rue et plantation d’arbres et de gazon en face du bâtiment central. Il faudra donc patienter encore un peu avant de voir cette section de l’Université dans ses plus beaux habits.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *