Depuis environ deux mois, le Québec est en pause, autant au niveau économique que social. À vrai dire, il faut avouer que c’est dans un moment comme celui-ci qu’on prend conscience de l’importance du contact humain. Cependant, cette pandémie aura apporté un certain côté positif : la créativité des gens. Que ce soit des enseignants, du personnel de la santé ou des artistes, plusieurs ont mis la main à la pâte pour permettre à la société de sortir de cette solitude lourde pour le moral.

Par Megan Morin-Gendron

 

Une artiste à découvrir

C’est le cas de Valérie Parizeault, une artiste professionnelle depuis 20 ans qui a son entreprise de design graphique depuis 17 ans environ. Pour cette artiste, l’art, c’est tout ce qui est beau dans l’humain, c’est quelque chose qui est accessible à tous. De ce fait, c’est d’exprimer ce qu’on ressent et qui nous sommes. Bien évidemment, il n’y a pas de mauvais art. 

 

Le nom de son entreprise lui est venu lorsqu’elle était monitrice de camp de vacances. Rose Flash n’existait pas à l’époque, mais étant très créative, elle a commencé en faisant de simples boucles d’oreilles. Elle a compris l’ampleur que cela prenait, elle s’est donc investie dans la création de bijoux artisanaux. Plus le temps avançait, plus le tout est devenu un studio de graphiste et de communication, puisqu’elle a un DEC dans ce domaine. Cependant, elle a réalisé que les pinceaux lui manquaient énormément et elle avait découvert par le fait même le plaisir de l’aquarelle. Par conséquent, elle a décidé d’accorder une place plus importante à l’art dans son entreprise.

 

Donner à la communauté par l’art

C’est cette passion pour l’art qui lui a donné envie de redonner à sa communauté en cette période difficile. Ayant une formation de professeur d’art, Valérie a tout bonnement débuté avec un live sur sa page Facebook. À ce moment, elle a réalisé la carrure que cela pouvait prendre et elle cherchait une plateforme qui permettait de répondre à ses besoins, de là ZOOM. Elle voulait démocratiser l’art, le rendre accessible et enlever le critère « d’être bon pour en faire ». Ce qui est formidable, c’est que les ateliers qu’elle fait sont pour toute la famille et pour tous les niveaux. « L’art, tu suis une recette », explique Valérie Parizeault.

 

Chaque atelier est unique et se fait au feeling. Elle veut être en mesure de donner ce que les gens veulent. Elle offre une technique par cours et explique à chaque atelier ce qu’elle va faire et les façons d’utiliser les matériaux. Cette artiste aux multiples talents veut permettre aux personnes un peu intimidées d’aller dans une classe de peinture de pouvoir le faire dans le confort de leur chez-soi et la pandémie est un excellent moment pour se lancer. 

 

Pour Valérie, c’est sa façon à elle de redonner à sa communauté, car sans l’art elle serait déprimée. L’art permet de nous évader, de créer quelque chose de nouveau et faire ce que nous voulons. Pour le mois de mai, elle offre chaque dimanche un atelier gratuit de 10 h à 11 h. Il suffit de s’inscrire sur son site web et le lien est disponible par sa page Facebook Rose Flash. De plus, une fois par semaine, elle offre le Cercle sacré, un atelier plus spirituel et méditatif. Pour le reste de l’été, les informations suivront sur sa page.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *