Laurent Duval-Demers : un athlète talentueux

Par Geneviève Groleau

À l’approche du tournoi interconférence Québec-Atlantique de volley-ball masculin qui se tiendra les 9 et 10 février 2018 à l’Université de Sherbrooke, Le Collectif s’est entretenu avec le joueur étoile Laurent Duval-Demers. Le journal lui a posé quelques questions afin de faire connaître son parcours sportif.

Une affaire de famille

Pour Laurent, le volley-ball a toujours été une affaire de famille. Il a commencé à pratiquer ce sport en voulant suivre les traces de son grand frère qui était capitaine de l’équipe masculine de l’Université de Montréal. « Depuis l’âge de 12 ans, je fréquente les gymnases pour exercer ma passion. Mon frère m’a initié au volley-ball et j’allais toujours le voir jouer. » Laurent a commencé sa carrière au Collège Jean de La Mennais sur la Rive-Sud de Montréal. Au collégial, le jeune homme a décidé de poursuivre son parcours sportif avec les Géants du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. « J’ai eu la chance d’être sélectionné sur l’équipe du Québec Relève et Élite, ce qui m’a permis de voyager un peu partout dans le monde. » En effet, il a participé à des tournois et des camps d’entraînement au Portugal, en Floride, à Paris ainsi qu’en Tunisie.

Un rythme de vie demandant

En 2015, Laurent a rejoint les rangs du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. « La vie étudiante réputée pour être amusante et diversifiée m’a beaucoup aidé à faire mon choix. J’avais également entendu parler du programme coopératif et des stages rémunérés. » Il a donc choisi de poursuivre ses études au Baccalauréat en génie civil. Depuis maintenant trois ans, le joueur de 6 pieds et 3 pouces s’entraîne quatre fois par semaine durant la saison universitaire en plus de faire de la musculation deux fois par semaine. « Ce rythme de vie me demande d’être discipliné et organisé quand il vient le temps de faire mes devoirs. Lors de ma première année, j'étudiais souvent jusqu'à 1 h 00 du matin pour y arriver. »

Une 3e place du Canada

Grâce à son grand talent, Laurent a décroché plusieurs honneurs durant la dernière année. Lors des matchs, il a souvent offert des performances de haut calibre et il est présentement 3e au Canada pour l’efficacité à l’attaque. « J’ai une très bonne capacité à gérer mon stress dans les moments qui comptent et je suis capable de rester concentré malgré les difficultés. » Le volley-ball est un sport où chacun doit jouer son rôle, un peu sous la forme d’une chorégraphie. Il s’agit du sport d’équipe par excellence et la meilleure façon d’être utile est de rester calme.

Objectifs pour le prochain tournoi

Le tournoi interconférence Québec-Atlantique aura lieu les 9 et 10 février au Centre sportif de l’Université de Sherbrooke. Le Vert & Or affrontera les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick et les Tigers de l’Université de Dalhousie. « L'objectif de l’équipe pour le prochain tournoi est bien précis : remporter nos deux matchs contre les provinces de l’Atlantique. Je sais que nous sommes capables d’y arriver! » Il faut rappeler que l’entrée est gratuite pour tous les étudiants. N’hésitez pas à venir encourager l’équipe de volley-ball masculine, qui disputera ses matchs dans une ambiance des plus festives!

LC : Quel est votre repas fétiche d’avant match?

LDD : Généralement, je mange un bon plat de pâtes la veille du match. Le jour même, j’essaie de manger un lunch contenant des protéines et des légumes. Dernièrement, j’aime bien me préparer un plat de saumon.

LC : Quelle chanson vous motive particulièrement?

LDD : Firestone de Kygo a longtemps été ma chanson fétiche d’avant match, surtout pour m’aider à me concentrer.


Crédit Photo @ Yves Longpré

Partager cette publication

Laisser une réponse