Laurent Duvernay-Tardif au Superbowl

Par Charles Ferron

Le garde à droite des Chiefs de Kansas City participera à son premier match de championnat le 2 février à Miami. Son équipe affrontera les 49ers de San Francisco qui avaient terminé 31e au classement en 2018-2019 avant de connaître une saison surprise cette année.

À sa sixième campagne dans la NFL, Laurent Duvernay-Tardif n’aurait pas pu s’imaginer, en 2014, lorsqu’il a été sélectionné au 200e rang du repêchage, qu’il allait faire partie d’une formation partante dans le cadre d’un Superbowl, surtout que l’année précédente n’avait pas été facile pour lui. Duvernay-Tardif avait raté près de trois mois d’activités en raison d’une fracture du péroné et son équipe s’était également inclinée en finale de conférence contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Pourtant, Duvernay-Tardif et ses Chiefs ont rebondi en gagnant cette fois-ci la demi-finale face aux Titans pour accéder au Superbowl.

Le spectacle de Mahomes

Même s’il n’a peut-être pas connu une saison de joueur par excellence comme l’an dernier, le jeune quart-arrière de troisième année Patrick Mahomes est la raison principale expliquant pourquoi les Chiefs de Kansas City sont à nouveau parmi les meilleures équipes de la NFL. Malgré le fait que Mahomes ait raté deux parties au milieu de la campagne, les Chiefs, menés aussi par Andy Reid, possèdent encore une fois cette année une offensive explosive qui peut changer un match en quelques minutes. On a pu le voir lors de leur premier affrontement en éliminatoires des Chiefs face aux Texans de Houston où, en seulement un quart, Kansas City a comblé un déficit de 24-0 avec quatre touchés sans réplique avant de finalement gagner 51-31.

Toutefois, il faut également mentionner que les Chiefs ne sont pas parfaits offensivement cette saison. Certes, leur jeu aérien impliquant notamment Travis Kelce, Tyreek Hill et Sammy Watkins sera très difficile à arrêter, mais leur jeu au sol n’est plus le même depuis la coupure de Kareem Hunt en 2018 après un incident hors terrain. En remplacement de Hunt, le duo de Damien Williams et LeSean McCoy a combiné pour seulement 963 verges au sol cette année, bon pour le 23e rang dans la NFL. Considérant que les Chiefs ont eu une avance au pointage pour la majorité de leurs parties, ce manque de production est alarmant, mais pas insurmontable.

Un peu comme leur offensive, la défensive des Chiefs a connu beaucoup de difficultés avec le jeu au sol en début de campagne. Cependant, lors de la deuxième moitié de la saison régulière, l’unité au complet s’est grandement améliorée à tous les niveaux. Le retour à la forme de Tyrann Mathieu et les stratégies du coordonnateur Steve Spagnuolo ont changé complètement l’image de leur défensive, qui était en fond de classement à pareille date l’an dernier. Un autre facteur à considérer pour le Superbowl, Chris Jones, l’un des meilleurs plaqueurs défensifs de la NFL pour créer de la pression, était de retour au jeu face aux Titans et devrait être prêt à reprendre son rôle habituel contre les 49ers.

De 4-12 à 13-3

Quand on regarde les deux équipes, le plus grand avantage des Chiefs est à la position de quart-arrière. Cependant, les 49ers n’ont pas nécessairement eu besoin de leur quart pour l’instant en éliminatoires pour l’emporter. Jimmy Garoppolo n’a tenté que 27 passes au total en deux matchs et c’est plutôt le jeu au sol de Raheem Mostert qui a dominé. Mostert, un joueur non repêché qui a fait partie de six organisations avant que les 49ers lui donnent une chance, a d’ailleurs établi la deuxième meilleure performance au sol d’un porteur de ballon en séries contre les Packers de Green Bay en finale de conférence avec 220 verges.

Cependant, les Chiefs ne doivent pas sous-estimer Garoppolo. En 26 matchs en carrière avec San Francisco, il possède une fiche de 21-5 et a levé son niveau de jeu à plusieurs reprises aux moments importants. Certains diront que le crédit de son succès devrait plutôt aller entièrement à son entraîneur-chef Kyle Shanahan, qui est sans aucun doute l’un des excellents coordonnateurs offensifs de la NFL. Néanmoins, Garoppolo mérite autant de crédit que son entraîneur puisque, sans son quart-arrière, Shanahan a récolté seulement 4 victoires en 24 parties avec les mêmes 49ers et avait terminé avant-dernier au classement l’an passé lorsque Garoppolo s’est rompu le ligament intérieur du genou. Évidemment, les fiches en elles-mêmes ne racontent pas toute l’histoire, mais c’est un bon indicateur quand même.

En défensive, l’élément qui a tout changé pour San Francisco est l’arrivée de Nick Bosa. Sélectionné au deuxième rang au total, Bosa n’a pas déçu cette année avec 9 sacs en tant que recrue. Aidés de Dee Ford, Arik Armstead et DeForest Buckner, Bosa et sa ligne défensive ont été l’une des meilleures unités de la NFL pendant toute la campagne. Des acquisitions importantes comme le demi de coin Richard Sherman et le secondeur Kwon Alexander ont permis aux 49ers de compter sur une défensive complète qui pourrait compliquer la tâche à Mahomes.

Le «Joe Montana Bowl»

Les partisans de football seront gâtés cette année avec cet affrontement. Ce Superbowl, contrairement au précédent, devrait être à haut pointage. Sur papier, les 49ers sont probablement la meilleure équipe. Leur offensive et leur défensive se sont classées toutes les deux dans le top 5 et leur ailier rapproché étoile George Kittle devrait donner des maux de tête à Kansas City à un contre un. D’un autre côté, si Mahomes et ses armes de prédilection trouvent leur rythme, l’écart au tableau indicateur pourrait s’agrandir rapidement.

C’est ici que Laurent Duvernay-Tardif et le reste de ses coéquipiers sur la ligne offensive entrent en jeu. Ce sont eux la clé. Les 49ers se sont construits au cours des derniers repêchages une ligne défensive de championnat. Si San Francisco réussit à se rendre à Mahomes et à l’incommoder régulièrement, les 49ers devraient gagner. Si la ligne des Chiefs tient, Andy Reid remportera son premier Superbowl et les Chiefs ramèneront un premier trophée Lombardi depuis 50 ans.

Prédiction : L’une des équipes de Joe Montana va l’emporter 34-31.


Crédit Photo @ CTV Montréal

Partager cette publication

Laisser une réponse