Par Pleen Le Jeune

Le samedi 19 septembre dernier, l’Université de Sherbrooke accueillait le 7e Symposium sur la médecine familiale avec pour thème « La médecine de famille, en mouvement vers l’avenir! », au campus de la Santé. L’événement fut organisé par 14 personnes supportées par environ 50 bénévoles, tou(te)s étudiant(e)s. Il a rassemblé près de 400 personnes venant des facultés de médecine de Sherbrooke, Laval, McGill, l’Université de Montréal, Ottawa et même du Saguenay, ainsi que de nombreux invité(e)s (conférencier(e)s, kiosques, etc.) ! Les participants ont pu se faire présenter la médecine de famille sous divers angles à travers 19 conférences et 13 ateliers prévus.

Le déroulement de l’événement

L’accueil des différents participants a commencé à 8h du matin, dans la joie et la bonne humeur grâce au café et au petit déjeuner fourni par le Caffuccino, traiteur pour l’événement. À partir de 9h plusieurs intervenants ont pris la parole, à commencer par les coprésidentes de l’événement, Roselyne Choinière et Caroline Gobeil, qui ont souhaité la bienvenue et les traditionnels mots de remerciements aux divers acteurs et actrices de l’événement. Le reste de la matinée était consacrée aux deux premiers blocs de conférences et ateliers, avec en permanence une collation de disponible à certains endroits de passage dans les bâtiments. À la pause de midi, c’était l’occasion de visiter les différents kiosques tenus par des partenaires de l’événement en lien avec la médecine de famille, puis après deux présentations, l’après-midi a été rempli par deux autres blocs de conférences et ateliers, de nouveau entrecoupés de collations. Enfin une dernière présentation et le mot de clôture ont mis fin à la journée, et le 5@7 vin et tapas s’est lancé.

Les invités d’honneur 

La dernière présentation de la matinée fut donnée par le Pr Paul Grand’Maison avec pour thème la santé mondiale et la médecine de famille. Il encourage notamment à aller découvrir ce qui se fait à l’étranger quand on en a la possibilité, et reconnaît que «parfois, nos programmes de formation ne sont pas à la hauteur». Pour clore la journée, c’est le Dr Réjean Hébert qui a donné une présentation sur le rôle du médecin de famille dans la transformation du système de santé. Il évoquait l’évolution des besoin en matière de médecine dû au vieillissement de la population, ce qui entraîne l’augmentation des maladies chroniques. Donc selon lui, il serait bon de développer plus de pratique à domicile. Il encourage par ailleurs à sortir du guide de pratique clinique, et le plus possible à travailler main dans la main avec les autres professionnels de la santé. Il a aussi fait part de l’urgence de résoudre le problème de pénurie des médecins de famille que plus d’1,6 millions de Québécois n’ont pas alors qu’ils en auraient besoin.

Bilan

L’ensemble des participants, intervenants et bénévoles interrogés étaient satisfaits du déroulement de l’événement. Certains points pourraient être améliorés, par exemple réduire certaines présentations pour laisser un espace pour un cinquième bloc de conférences et d’ateliers, mais tous semblaient considérer une amélioration année après année, résultat d’une sorte de compétition positive !

Partager cette publication