Le basketball s’amène chez le Vert et or

Par Charles-Antoine Rondeau

Plus de quarante joueurs se sont présentés à la première matinée de sélections de l’équipe de basketball masculine du Vert et or de l’Université de Sherbrooke, le 29 octobre. C’est l’étudiant français Johann Colomba qui est à l’origine du projet.

«Je suis venu en échange, et quand on parle du sport en Amérique, on voit ça avec des yeux d’enfant et on se dit que ça doit être vraiment bien. Quand je suis arrivé à l’Université, j’ai vu qu’il n’y avait pas d’équipe de basketball. J’étais un peu déçu», affirme-t-il.

L’étudiant au doctorat en kinésiologie souligne avoir décidé d’avancer cette idée lorsque l’équipe masculine de l’Université Bishop’s a été médaillée d’or au dernier championnat universitaire du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec).

«Tout le Vert et or était présent dans les gradins. Je me suis dit qu’il faudrait vraiment qu’il y ait du basket à Sherbrooke, sachant qu’il y a des joueurs de bon calibre qui jouent au cégep et que, quand ils arrivent à l’université, il n’y a plus rien.»

L’équipe, qui sera formée au cours des prochains jours, va s’entraîner toute l’année afin d’intégrer une ligue compétitive, dans le meilleur des cas, dès l’an prochain.

«Le RSEQ est en train de regarder pour créer une deuxième division universitaire pour 2016 ou 2017. Ça réunirait beaucoup d’universités à travers le Québec. On veut montrer tout de suite à l’Université qu’il y a un intérêt, et on veut que les gens sachent qu’il y a une équipe qui s’en vient», de dire le responsable des communications externes, Élie Veilleux-Perras.

L’entraîneur de la future équipe a déjà été choisi. Il s’agit d’Ange Chiesa, et ce dernier est très satisfait du calibre de jeu qu’il a pu observer lors de la première journée de pratique.

«Je suis agréablement surpris. C’est sûr que j’aurais aimé avoir un grand pivot à l’intérieur, mais pour le reste, il y a de la qualité et de quoi développer un jeu intéressant et intelligent», déclare-t-il.

Celui qui a auparavant joué en championnat amateur en France trouve d’ailleurs que l’idée d’installer une équipe à Sherbrooke est excellente.

«À Sherbrooke, il manquait un lien entre le collégial et la division 1 universitaire. De plus, ça complète la famille des sports collectifs au Vert et or et ça donne une opportunité pour les étudiants de pratiquer leur sport à un niveau sérieux et compétitif, mais qui n’est pas intouchable.»

Le dévoilement de l’équipe de basketball de l’Université de Sherbrooke devrait se faire d’ici le début du mois de novembre.


© Wikiwand

Partager cette publication