Par Maria Camila Gallego  

Du 15 au 21février 2021 se tenait pour la première fois le défi végé de l’UdeS, un événement duranlequel la communauté universitaire était invitée à adopter une alimentation végétarienne ou végétalienne pour une semaine. Organisé par l’Association végé en collaboration avec le Comité du droit animalier de l’Université de Sherbrooke, le défi a été un grand succès grâce aux centaines de personnes qui ont accepté de se lancer dans l’aventure. 

Les raisons de se tourner vers une alimentation exempte de produits d’origine animale sont de plus en plus nombreuses. Que ce soit pour réduire leur empreinte écologique, améliorer leur santé ou contribuer au bien-être des animaux, plusieurs désirent cheminer vers une alimentation végétale. Toutefois, peu savent par où commencer. L’Association végé a donc mis en place un contenu unique, à la fois ludique et informatif, pour aider les étudiants et étudiantes à entamer leur transition.  

Pendant le défi, chaque journée de la semaine était associée à une thématique différente pour permettre aux participants et participantes d’en apprendre plus sur ce type d’alimentation et sur les enjeux qui y sont associés. Un guide d’accompagnement a aussi été fourni avec un exemple de liste d’épicerie végé, des idées de recettes et plusieurs ressources à consulter pour aller plus loin.  

Le point de départ d’une transition végé 

La nutritionniste végane Cora Loomis a ouvert le bal en présentant ses meilleurs conseils pour une semaine végé. Son approche? Cheminer positivement vers de nouvelles habitudes plutôt que de voir ce type d’alimentation comme une restriction. Elle encourage donc de prioriser le plaisir, de viser l’équilibre et de garder la simplicité.  

Un aspect très important à prendre en considération est de créer des repas qui sont rassasiants, en incluant par exemple une source de gras et un dessert pour éviter d’avoir faim rapidement. La nutritionniste a d’ailleurs proposé un menu végane d’un jour à partir de recettes disponibles sur son blogue, incluant un smoothie à la betterave et ses délicieux burgers à l’avoine et au PVT (protéines végétales texturées). 

Après cette introduction à l’alimentation végétale, c’est l’activiste et autrice Élise Desaulniers qui est venue à la rencontre de quelques participantes du défi lors d’une causerie virtuelle. Elle a partagé son parcours en ouvrant une discussion inspirante et sincère sur différents sujets en lien avec le véganisme. Ses livres constituent d’ailleurs un excellent point de départ pour les gens qui souhaitent s’outiller dans le but dentamer leur transition végé. 

Des réflexions variées 

En milieu de semaine, le Comité du droit animalier a pris la relève pour amener les participants à réfléchir davantage aux enjeux éthiques et moraux liés à l’exploitation animale. Une des activités proposées était le visionnement d’une capsule sur l’intelligence des cochons, bien souvent sous-estimée. L’ensemble du contenu est disponible sur la page Facebook du comité. 

Si, pour certaines personnes, le bien-être des animaux est la motivation principale pour adopter un mode de vie végé, l’environnement est le moteur du changement pour d’autres. C’est sur cet aspect que s’est penchée Véronique Armstrong, diplômée à la maîtrise en environnement de l’UdeS et doctorante en philosophie de l’UdeM. Elle expliqué, dans une courte vidéo, que les impacts de notre alimentation sur la planète sont souvent plus grands qu’on ne le pense. Ainsi, 80% des sols agricoles servent à produire de la viande, et cela représente 45% de toutes les terres du globe. Sans compter que 69% de toute l’eau douce de la planète est acheminée vers le secteur agricole, un chiffre qui provient surtout de l’élevage industriel. Elle conclut en disant que «le geste le plus écologique que l’on peut poser est d’adopter une alimentation végétalienne».  

Une panoplie de saveurs à découvrir 

Parmi les grands plaisirs d’une transition végé se trouvent la découverte de nouveaux aliments et de saveurs variées, ou alors l’essai de nouvelles recettes avec des éléments qui faisaient déjà partie du quotidien. C’est dans cet esprit que des membres du comité organisateur ont réalisé une capsule vidéo pour présenter leur ingrédient coup de cœur. Le palmarès? Les flocons d’avoine, le houmous, les dattes et le tempeh, autant pour leur polyvalence que pour leur riche apport en nutriments. 

Une collaboration avec Le Collectif a aussi été dévoilée vers la fin de la semaineune série de capsules culinaires végé. La première présente une préparation de tofu brouillée, ou de «t’œufs», parfaite pour un brunch de fin de semaine, alors que la seconde, publiée récemment, montre une recette de chili végé à la mijoteuse 

À chacun son rythme 

L’Association végé privilégie une approche ouverte et inclusive pour que chaque personne chemine à son rythme vers ses objectifs. Le défi végé a donc misé sur une formule flexible et ajustable, en proposant majoritairement du contenu à consulter de façon asynchrone.  

 «Le défi végé est un excellent plongeon pour commencer des habitudes dalimentation saine», mentionne Jacob, un participant du défi. Les personnes qui ont relevé le défi étaient d’ailleurs encouragées à partager des photos et des recettes de leurs repas végé durant la semaine dans la discussion de l’événement Facebook. Les créations ont été des plus appétissantes, et surtout inspirantes pour les autres participants et participantes. 

Au programme de la dernière journée figurait un quiz qui faisait un survol des différentes thématiques abordées durant la semaine. Le tirage de trois prix, soit un panier cadeau de Tournesols et tabliers, une boîte repas tartare végane de Agropol et une carte-cadeau du Croquis, a également eu lieu 

Ainsi s’est terminée la première édition du défi végé, qui deviendra, espérons-le, une tradition à l’UdeS pour les prochaines années! 

Essayer le défi végé vous intéresseLa nutritionniste végane Cora Loomis a préparé un menu simple pour vous aider dans votre transition. Retrouvez-le sur le site Internet de l’Association végé. 


Photo fournie @ Maria Camila Gallego

À lire aussi

Recette de chili végé – Capsule culinaire 7 mars 2021

Végétarisme : se nourrir en faisant des économies

Partager cette publication