Le Festibière de Sherbrooke : un pari réussi

Par Sarah-Anne Bissonnette

Du 27 au 29 mai dernier avait lieu le Festbière de Sherbrooke au parc Victoria. Tel que promis, l’événement s’est voulu être la tribune des micro-brasseries du Québec.  Le site a accueilli près de 10 000 personnes de toutes les tranches d’âge venues découvrir les produits brassicoles et profiter de l’expertises des conférenciers participants.  Selon les responsables de l’organisation, le Festibière de Sherbrooke s’est avéré un franc succès, ce qui contribuerait grandement à son retour pour l’année prochaine.

C’est sous une température clémente que se sont déroulées les festivités mettant en vedette nos micro-brasseurs québécois. Pour la toute première édition du Festibière de Sherbrooke, les gens ont été au rendez-vous. Selon Stéphanie Lepage, membre de l’organisation, « Même s’il n’y a pas de chiffre officiel à cause de l’entrée gratuite, les organisateurs ont pu se rendre compte de l’importance de la foule sur les lieux, surtout pour la journée du vendredi et du samedi. » Elle ajoute que le nombre de personnes présentes dépasse largement les 10 000 festivaliers et festivalières. Ce succès, au-delà des espérances, influence grandement les chances de revoir le festival à Sherbrooke l’année prochaine. Même que d’après Mme Lepage, la Ville a le désir que le Festibière revienne : « Les festivaliers sont au rendez-vous, les commentaires sont très bons, les bénévoles se sont incroyablement investis, bref tous les éléments sont là pour dire qu’on pourrait revenir. »

Advenant la possibilité d’un second retour à Sherbrooke, le festival pourrait voir le nombre d’exposants augmenter. En effet, des villes comme Québec qui reçoit le Festibière année après année en compte désormais une soixantaine. C’est ce même succès que les organisateurs souhaitent perpétuer à Sherbrooke

Une longue préparation

Un événement comme le Festibière, ça se prépare! Les responsables de l’organisation ont débuté les discussions avec la Ville deux ans auparavant. Il a fallu un moment pour obtenir toutes les autorisations légales associées à un festival comme celui-ci. Une fois que l’équipe a reçu l’approbation officielle, ce sont six mois supplémentaires qui auront été nécessaires pour la réalisation du projet. Ainsi, pas loin d’une trentaine de micro-brasseries et de food trucks y ont participé. Quelques producteurs de produits alternatifs étaient aussi au rendez-vous comme la Miellerie St-Pratice.

Ce que représente le Festibière pour les micro-brasseurs

L’idée derrière le Festibière, c’est de promouvoir les produits du terroir et brassicoles. En effet, certaines micro-brasseries participantes n’embouteillent pas, ce qui veut dire qu’elles sont principalement connues dans leur région. Les exposants ont donc une belle occasion de faire augmenter la notoriété de leurs produits auprès d’un large public. Prenons la micro-brasserie Drav, par exemple, qui a pu profiter de cette longue fin de semaine pour faire découvrir sa bière qui vient tout juste de sortir sur le marché.

Le grand nombre de micro-brasseries qui ouvrent chaque année pourrait laisser croire qu’il s’est créé une forte compétition, mais le constat est qu’il existe plutôt une communauté tissée serrée. De plus, nouvelles entreprises apporteraient une diversification dans l’offre de produits. Pour l’instant, selon Mme Lepage, le marché est loin d’être saturé : « C’est une tendance qui ne se dément pas et qui ne s’essouffle pas. Au contraire, on voit une recrudescence de l’enthousiasme des gens pour des événements comme le nôtre. » C’est un secteur en pleine effervescence qui ne cesse d’élargir son offre, et c’est pourquoi le Festbière peut s’assurer d’un long succès.


Crédit Photo @ Gaëlle Leroye

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.