Le Frigo Free Go est un projet qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire sur le Campus principal de l’Université de Sherbrooke.  

Par l’équipe du Frigo Free Go — Campus principal

 

Si plusieurs personnes parmi la communauté étudiante le connaissent et l’utilisent fréquemment, certaines ne savent pas que son objectif central n’est pas d’agir comme une banque alimentaire sur le campus : sa mission principale est plutôt de réduire le gaspillage alimentaire sur le territoire sherbrookois tout en renforçant la collectivité sociale au sein de la communauté.  

C’est pourquoi tout le monde peut venir porter des denrées encore consommables dans l’un des deux réfrigérateurs du regroupement 

Toutefois, le coronavirus a obligé le comité Frigo Free go à fermer pour un temps indéterminé l’accès à ces réfrigérateurs au printemps 2020 

Pour ne pas contribuer davantage au gaspillage alimentaire à cette époque de besoins criants dans les banques alimentaires, l’équipe a décidé de rediriger ses dons vers Moisson Estrie. Grâce à ce partenariat, la mission de Frigo Free Go peut se poursuivre durant la crise sanitaire tout en contribuant à nourrir une population dans le besoin.  

La nouvelle équipe du Frigo Free Go, élue le 9septembre dernier, est motivée à une réouverture du FreeGo sur le Campus principal. Pour le moment, elle prend le temps d’en discuter avec ses bénévoles sans qui la lutte quotidienne contre le gaspillage alimentaire ne serait pas possible. 

Débalancement dans les supermarchés  

Si le début du confinement a amené une majorité de personnes à faire de grandes réserves de nourriture par peur d’en manquer ou d’être infectées par le virus, certains citoyens et citoyennes continuent toujours dans cette optique.    

Cette action vient déséquilibrer les chaînes d’approvisionnement alimentairecar les supermarchés ne savent plus quelle quantité acheter pour répondre à une demande qui varie très rapidement.  

Le gaspillage alimentaire durant cette crise sanitaire est encore plus aberrant qu’en temps normal. Alors que plusieurs sont aujourd’hui dans une situation de précarité financière, les banques alimentaires sont surchargées de demandes.  

Les poubelles des épiceries, des distributeurs et des citoyens continuent à se remplir de denrées encore consommables. Pour améliorer la situation, le comité recommande fortement d’acheter en quantité raisonnable et d’encourager les producteurs locauxprésentement dans une situation précaire.  

Dès que les activités reprendront, l’équipe sera heureuse de contribuer de nouveau à offrir des réfrigérateurs libre-service sur le campus pour tous les gens qui veulent venir y laisser des denrées encore consommables. 

 D’ici là, continuons, ensemble, à lutter contre le gaspillage alimentaire 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *